Informations

18.10 : Glossaire - Le Cerveau et les Nerfs Crâniens - Biologie


alcaloïde: substance, généralement d'origine végétale, chimiquement basique par rapport au pH et qui stimule les récepteurs amers

cellule amacrine : type de cellule de la rétine qui se connecte aux cellules bipolaires près de la couche synaptique externe et constitue la base du traitement précoce des images dans la rétine

ampoule : dans l'oreille, la structure à la base d'un canal semi-circulaire qui contient les cellules ciliées et la cupule pour la transduction du mouvement de rotation de la tête

anosmie : perte de l'odorat; généralement le résultat d'une perturbation physique du premier nerf crânien

tractus corticospinal antérieur : division de la voie corticospinale qui traverse la colonne ventrale (antérieure) de la moelle épinière et contrôle la musculature axiale à travers les motoneurones médians de la corne ventrale (antérieure)

humeur aqueuse: liquide aqueux qui remplit la chambre antérieure contenant la cornée, l'iris, le corps ciliaire et le cristallin de l'œil

voie ascendante : structure fibreuse qui relaie les informations sensorielles de la périphérie à travers la moelle épinière et le tronc cérébral vers d'autres structures du cerveau

espace associatif : région du cortex connectée à une aire corticale sensorielle primaire qui traite davantage l'information pour générer des perceptions sensorielles plus complexes

audition: sens de l'écoute

oreillette : structure externe charnue de l'oreille

Cellules de Betz : cellules de sortie du cortex moteur primaire qui provoquent le déplacement de la musculature à travers les synapses sur les motoneurones crâniens et rachidiens

La région de Broca: région du lobe frontal associée aux commandes motrices nécessaires à la production de la parole

Membrane basilaire: dans l'oreille, le plancher du canal cochléaire sur lequel repose l'organe de Corti

indices de profondeur binoculaires : indications de la distance des stimuli visuels sur la base de légères différences dans les images projetées sur l'une ou l'autre rétine

cellule bipolaire : type de cellule dans la rétine qui relie les photorécepteurs aux RGC

capsaïcine : molécule qui active les nocicepteurs en interagissant avec un canal ionique sensible à la température et est à la base des sensations « chaudes » dans les aliments épicés

pédoncules cérébraux : segments de la voie motrice descendante qui constituent la substance blanche du mésencéphale ventral

hypertrophie cervicale : région de la corne ventrale (antérieure) de la moelle épinière qui a une plus grande population de neurones moteurs pour un plus grand nombre et un contrôle plus fin des muscles du membre supérieur

chémorécepteur : cellule réceptrice sensorielle sensible aux stimuli chimiques, tels que le goût, l'odorat ou la douleur

noyau sensoriel principal : composant des noyaux du trijumeau qui se trouve dans le pont

choroïde: tissu hautement vasculaire dans la paroi de l'œil qui alimente la rétine externe en sang

le corps ciliaire: structure musculaire lisse sur la surface intérieure de l'iris qui contrôle la forme du cristallin à travers les fibres de la zonule

rythme circadien: perception interne du cycle quotidien de la lumière et de l'obscurité basée sur l'activité rétinienne liée à la lumière du soleil

limaçon: partie auditive de l'oreille interne contenant des structures pour transduire des stimuli sonores

conduit cochléaire : espace dans la partie auditive de l'oreille interne qui contient l'organe de Corti et est adjacent à la rampe tympanique et à la rampe vestibulaire de chaque côté

photorécepteur à cône : l'un des deux types de cellules réceptrices rétiniennes spécialisées dans la vision des couleurs grâce à l'utilisation de trois photopigments répartis dans trois populations distinctes de cellules

controlatéral : mot signifiant "du côté opposé", comme dans les axones qui traversent la ligne médiane dans un faisceau de fibres

cornée: revêtement fibreux de la région antérieure de l'œil qui est transparent pour que la lumière puisse le traverser

réflexe cornéen : réponse protectrice à la stimulation de la cornée provoquant une contraction du muscle orbiculaire des yeux entraînant un clignement de l'œil

tractus corticobulbaire : connexion entre le cortex et le tronc cérébral responsable de la génération du mouvement

tractus corticospinal : connexion entre le cortex et la moelle épinière responsable de la génération du mouvement

cupule : structure spécialisée à la base d'un canal semi-circulaire qui plie les stéréocils des cellules ciliées lorsque la tête tourne en raison du mouvement relatif du fluide enfermé

déçusse: traverser la ligne médiane, comme dans les fibres qui se projettent d'un côté du corps à l'autre

système de colonne dorsale : tractus ascendant de la moelle épinière associé à un toucher fin et à des sensations proprioceptives

courant dorsal : connexions entre les zones corticales des lobes occipitaux aux lobes pariétaux qui sont responsables de la perception du mouvement visuel et guident le mouvement du corps par rapport à ce mouvement

fin encapsulée : configuration d'un neurone récepteur sensoriel avec des dendrites entourées de structures spécialisées pour aider à la transduction d'un type particulier de sensation, telles que les corpuscules lamellaires dans le derme profond et le tissu sous-cutané

équilibre: sens de l'équilibre qui comprend des sensations de position et de mouvement de la tête

fonctions executives: processus cognitifs du cortex préfrontal qui conduisent à un comportement dirigé vers un but, précurseur de l'exécution de commandes motrices

oreille externe : structures sur la surface latérale de la tête, y compris l'oreillette et le conduit auditif jusqu'à la membrane tympanique

extérocepteur : récepteur sensoriel qui est positionné pour interpréter les stimuli de l'environnement externe, tels que les photorécepteurs dans l'œil ou les récepteurs somatosensoriels dans la peau

muscle extraoculaire : l'un des six muscles provenant des os de l'orbite et s'insérant dans la surface de l'œil qui sont responsables du déplacement de l'œil

système extrapyramidal : voies entre le cerveau et la moelle épinière qui sont séparées du tractus corticospinal et sont responsables de la modulation des mouvements générés par cette voie primaire

fasciculus cuneatus : division latérale du système de la colonne dorsale composé de fibres provenant des neurones sensoriels du haut du corps

fasciculus gracilis : division médiale du système de la colonne dorsale composé de fibres provenant des neurones sensoriels du bas du corps

tunique fibreuse : couche externe de l'œil principalement composée de tissu conjonctif appelé sclérotique et cornée

fovéa : centre exact de la rétine où les stimuli visuels sont concentrés pour une acuité maximale, où la rétine est la plus fine, où il n'y a que des photorécepteurs

terminaison nerveuse libre : configuration d'un neurone récepteur sensoriel avec des dendrites dans le tissu conjonctif de l'organe, comme dans le derme de la peau, qui sont le plus souvent sensibles aux stimuli chimiques, thermiques et mécaniques

champs oculaires frontaux : zone du cortex préfrontal chargée de déplacer les yeux pour assister aux stimuli visuels

sens général : tout système sensoriel qui est distribué dans tout le corps et incorporé dans les organes de plusieurs autres systèmes, tels que les parois des organes digestifs ou la peau

gustation: sens du goût

cellules réceptrices gustatives : cellules sensorielles des papilles gustatives qui transduisent les stimuli chimiques de la gustation

Cellules ciliées: cellules mécanoréceptrices trouvées dans l'oreille interne qui transmettent des stimuli pour les sens de l'audition et de l'équilibre

enclume: (aussi, enclume) osselet de l'oreille moyenne qui relie le marteau à l'étrier

colliculus inférieur : dernière structure de la voie auditive du tronc cérébral qui se projette vers le thalamus et le colliculus supérieur

oblique inférieur : muscle extraoculaire responsable de la rotation latérale de l'œil

droit inférieur : muscle extraoculaire responsable de regarder vers le bas

oreille interne: structure au sein de l'os temporal qui contient les appareils sensoriels de l'audition et de l'équilibre

segment intérieur : dans l'œil, la section d'un photorécepteur qui contient le noyau et d'autres organites majeurs pour les fonctions cellulaires normales

couche synaptique interne : couche dans la rétine où les cellules bipolaires se connectent aux RGC

différence d'intensité interaurale : repère utilisé pour faciliter la localisation du son dans le plan horizontal qui compare l'intensité relative des sons aux deux oreilles, car l'oreille la plus proche de la source sonore entendra un son légèrement plus intense

décalage horaire interauriculaire : repère utilisé pour aider à la localisation du son dans le plan horizontal qui compare le temps relatif d'arrivée des sons aux deux oreilles, car l'oreille la plus proche de la source sonore recevra le stimulus quelques microsecondes avant l'autre oreille

capsule interne : segment de la voie motrice descendante qui passe entre le noyau caudé et le putamen

intercepteur : récepteur sensoriel qui est positionné pour interpréter les stimuli des organes internes, tels que les récepteurs d'étirement dans la paroi des vaisseaux sanguins

ipsilatéral : mot signifiant du même côté, comme dans les axones qui ne traversent pas la ligne médiane dans un faisceau de fibres

iris: partie colorée de l'œil antérieur qui entoure la pupille

kinesthésie : sens du mouvement du corps basé sur les sensations dans les muscles squelettiques, les tendons, les articulations et la peau

canal lacrymal : conduit dans le coin médial de l'orbite qui draine les larmes dans la cavité nasale

glande lacrymale: glande latérale à l'orbite qui produit des larmes à la surface de l'œil

tractus corticospinal latéral : division de la voie corticospinale qui traverse la colonne latérale de la moelle épinière et contrôle la musculature appendiculaire à travers les motoneurones latéraux dans la corne ventrale (antérieure)

noyau genouillé latéral : cible thalamique des RGC qui se projette vers le cortex visuel

droit latéral : muscle extraoculaire responsable de l'abduction de l'œil

lentille: composant de l'œil qui focalise la lumière sur la rétine

releveur de la paupière supérieure : muscle qui provoque l'élévation de la paupière supérieure, contrôlé par les fibres du nerf oculomoteur

élargissement lombaire : région de la corne ventrale (antérieure) de la moelle épinière qui a une plus grande population de motoneurones pour le plus grand nombre de muscles du membre inférieur

macule: élargissement à la base d'un canal semi-circulaire au niveau duquel la transduction des stimuli d'équilibre a lieu dans l'ampoule

marteau: (aussi, marteau) osselet qui est directement attaché à la membrane tympanique

mécanorécepteur : cellule réceptrice qui transforme les stimuli mécaniques en un signal électrochimique

noyau genouillé médial : cible thalamique du tronc cérébral auditif qui se projette vers le cortex auditif

lemnisque médial : faisceau de fibres du système de la colonne dorsale qui s'étend des noyaux gracile et cunéiforme au thalamus, et décussé

droit médial : muscle extraoculaire responsable de l'adduction de l'œil

noyau mésencéphalique : composant des noyaux du trijumeau qui se trouve dans le mésencéphale

oreille moyenne: espace dans l'os temporal entre le conduit auditif et le labyrinthe osseux où les osselets amplifient les ondes sonores de la membrane tympanique à la fenêtre ovale

zone d'intégration multimodale : région du cortex cérébral dans laquelle les informations provenant de plusieurs modalités sensorielles sont traitées pour parvenir à des fonctions corticales de niveau supérieur telles que la mémoire, l'apprentissage ou la cognition

tunique neurale : couche de l'œil qui contient du tissu nerveux, à savoir la rétine

nocicepteur : cellule réceptrice qui détecte les stimuli de la douleur

noyau cunéiforme : noyau médullaire au niveau duquel les neurones de premier ordre du système de la colonne dorsale se synapsent spécifiquement à partir du haut du corps et des bras

noyau gracile : noyau médullaire au niveau duquel les neurones de premier ordre du système de la colonne dorsale se synapsent spécifiquement à partir du bas du corps et des jambes

molécules odorantes : produits chimiques volatils qui se lient aux protéines réceptrices dans les neurones olfactifs pour stimuler le sens de l'odorat

olfactif : odorat

bulbe olfactif: cible centrale du premier nerf crânien; situé sur la surface ventrale du lobe frontal dans le cerveau

épithélium olfactif : région de l'épithélium nasal où se trouvent les neurones olfactifs

neurone sensoriel olfactif : cellule réceptrice du système olfactif, sensible aux stimuli chimiques de l'odorat, dont les axones composent le premier nerf crânien

opsin : protéine qui contient le cofacteur rétinien photosensible pour la phototransduction

chiasma optique : point de décussation dans le système visuel où les fibres de la rétine médiale traversent l'autre côté du cerveau

Disque optique: point sur la rétine où les axones RGC quittent l'œil et les vaisseaux sanguins de la rétine interne passent

nerf optique: deuxième nerf crânien, qui est responsable de la sensation visuelle

tractus optique : nom de la structure fibreuse contenant les axones de la rétine postérieure au chiasma optique représentant leur emplacement dans le SNC

Organe de corti: structure de la cochlée dans laquelle les cellules ciliées traduisent les mouvements des ondes sonores en signaux électrochimiques

osmorécepteur : cellule réceptrice qui détecte les différences dans les concentrations de fluides corporels sur la base de la pression osmotique

osselets : trois petits os dans l'oreille moyenne

otolithe : substance gélatineuse dans l'utricule et le saccule de l'oreille interne qui contient des cristaux de carbonate de calcium et dans laquelle sont incrustés les stéréocils des cellules ciliées

segment extérieur : dans l'œil, la section d'un photorécepteur qui contient des molécules d'opsine qui transduisent des stimuli lumineux

couche synaptique externe : couche de la rétine au niveau de laquelle les photorécepteurs se connectent aux cellules bipolaires

fenêtre ovale: membrane à la base de la cochlée où se fixe l'étrier, marquant le début de la rampe vestibulaire

conjonctive palpébrale : membrane fixée à la surface interne des paupières qui recouvre la surface antérieure de la cornée

papille: pour la gustation, une projection en forme de bosse sur la surface de la langue qui contient les papilles gustatives

photoisomérisation : changement chimique dans la molécule rétinienne qui modifie la liaison de sorte qu'elle passe du 11-cis-isomère rétinien à l'ensemble-trans-isomère rétinien

photon: « paquet » individuel de lumière

photorécepteur : cellule réceptrice spécialisée pour répondre aux stimuli lumineux

cortex prémoteur : zone corticale antérieure au cortex moteur primaire qui est responsable de la planification des mouvements

cortex sensoriel primaire : région du cortex cérébral qui reçoit initialement une entrée sensorielle d'une voie ascendante du thalamus et commence le traitement qui entraînera une perception consciente de cette modalité

proprioception : sens de la position et du mouvement du corps

propriocepteur : cellule réceptrice qui détecte les changements de position et les aspects kinesthésiques du corps

élève: trou ouvert au centre de l'iris que la lumière traverse dans l'œil

décussation pyramidale : emplacement où les fibres du tractus corticospinal traversent la ligne médiane et se séparent dans les divisions antérieure et latérale de la voie

pyramides : segment de la voie motrice descendante qui se déplace dans la position antérieure de la moelle

cellule réceptrice : cellule qui transforme les stimuli environnementaux en signaux neuronaux

noyau rouge : noyau du mésencéphale qui envoie des commandes correctives à la moelle épinière le long du tractus rubrospinal, sur la base de la disparité entre une commande originale et la rétroaction sensorielle du mouvement

tractus réticulo-spinal : connexions extrapyramidales entre le tronc cérébral et la moelle épinière qui modulent le mouvement, contribuent à la posture et régulent le tonus musculaire

cellule ganglionnaire rétinienne (CGR) : neurone de la rétine qui se projette le long du deuxième nerf crânien

rétinienne : cofacteur dans une molécule d'opsine qui subit un changement biochimique lorsqu'elle est frappée par un photon (prononcé avec un accent sur la dernière syllabe)

rétine: tissu nerveux de l'œil au niveau duquel la phototransduction a lieu

rhodopsine : molécule de photopigment trouvée dans les photorécepteurs en bâtonnets

photorécepteur à tige : l'un des deux types de cellules réceptrices rétiniennes spécialisées dans la vision par faible luminosité

fenêtre ronde: membrane qui marque l'extrémité de la rampe tympanique

tractus rubrospinal : voie de contrôle moteur descendante, provenant du noyau rouge, qui assure le contrôle des membres sur la base du traitement cérébelleux

saccule : structure de l'oreille interne responsable de la transduction de l'accélération linéaire dans le plan vertical

scala tympani : partie de la cochlée qui s'étend de l'apex à la fenêtre ronde

échelle vestibulaire : partie de la cochlée qui s'étend de la fenêtre ovale à l'apex

sclérotique: blanc de l'oeil

canaux semi-circulaires: structures au sein de l'oreille interne responsables de la transduction des informations de mouvement de rotation

homoncule sensoriel : représentation topographique du corps dans le cortex somatosensoriel démontrant la correspondance entre les neurones traitant les stimuli et la sensibilité

modalité sensorielle : un système particulier d'interprétation et de perception des stimuli environnementaux par le système nerveux

noyau solitaire : noyau médullaire qui reçoit des informations gustatives des nerfs facial et glossopharyngien

somatosensation : sens général associé à des modalités regroupées sous le toucher

sens particulier : tout système sensoriel associé à une structure organique spécifique, à savoir l'odorat, le goût, la vue, l'ouïe et l'équilibre

noyau spinal du trijumeau : composant des noyaux du trijumeau qui se trouve dans la moelle

tractus spinothalamique : voie ascendante de la moelle épinière associée à des sensations de douleur et de température

ganglion spiral : emplacement des corps cellulaires neuronaux qui transmettent des informations auditives le long du huitième nerf crânien

étrier : (aussi, étrier) osselet de l'oreille moyenne qui est attaché à l'oreille interne

stéréocils : réseau d'extensions de membrane apicale dans une cellule ciliée qui transduit les mouvements lorsqu'ils sont pliés

réflexe d'étirement : réponse à l'activation du récepteur d'étirement du fuseau musculaire qui provoque la contraction du muscle pour maintenir une longueur constante

sous-modalité : sens spécifique au sein d'un sens majeur plus large tel que le sucré comme partie du sens du goût, ou la couleur comme partie de la vision

Colliculus supérieur: structure dans le mésencéphale qui combine des entrées visuelles, auditives et somatosensorielles pour coordonner les représentations spatiales et topographiques des trois systèmes sensoriels

oblique supérieur : muscle extraoculaire responsable de la rotation médiale de l'œil

droit supérieur : muscle extraoculaire responsable de la recherche

aire motrice supplémentaire : zone corticale antérieure au cortex moteur primaire qui est responsable de la planification des mouvements

noyau suprachiasmatique: cible hypothalamique de la rétine qui aide à établir le rythme circadien du corps en fonction de la présence ou de l'absence de lumière du jour

Papilles gustatives: structures au sein d'une papille sur la langue qui contiennent des cellules réceptrices gustatives

membrane tectoriale : composant de l'organe de Corti qui recouvre les cellules ciliées, dans lequel sont incrustés les stéréocils

tractus tectospinal : connexions extrapyramidales entre le colliculus supérieur et la moelle épinière

thermorécepteur : récepteur sensoriel spécialisé pour les stimuli de température

topographique : relatives aux informations de position

transduction : processus de transformation d'un stimulus environnemental en signaux électrochimiques du système nerveux

trochlée : structure cartilagineuse qui agit comme une poulie pour le muscle oblique supérieur

tympan: tympan

umami : sous-modalité du goût pour la sensibilité à la concentration d'acides aminés ; aussi appelé le sens salé

utricule : structure de l'oreille interne responsable de la transduction de l'accélération linéaire dans le plan horizontal

tunique vasculaire : couche intermédiaire de l'œil principalement composée de tissu conjonctif riche en sang

noyau postérieur ventral : noyau du thalamus qui est la cible des sensations gustatives et se projette vers le cortex cérébral

flux ventral : connexions entre les zones corticales du lobe occipital au lobe temporal qui sont responsables de l'identification des stimuli visuels

ganglion vestibulaire : emplacement des corps cellulaires neuronaux qui transmettent des informations d'équilibre le long du huitième nerf crânien

noyaux vestibulaires : cibles de la composante vestibulaire du huitième nerf crânien

vestibule: dans l'oreille, la partie de l'oreille interne responsable du sens de l'équilibre

réflexe vestibulo-oculaire (VOR) : réflexe basé sur les connexions entre le système vestibulaire et les nerfs crâniens des mouvements oculaires qui assure la stabilisation des images sur la rétine lorsque la tête et le corps bougent

tractus vestibulo-spinal : connexions extrapyramidales entre les noyaux vestibulaires du tronc cérébral et de la moelle épinière qui modulent le mouvement et contribuent à l'équilibre sur la base du sens de l'équilibre

sens viscéral : sens associé aux organes internes

vision: sens spécial de la vue basé sur la transduction de stimuli lumineux

acuité visuelle: propriété de la vision liée à la netteté de la mise au point, qui varie en fonction de la position de la rétine

humeur vitreuse : fluide visqueux qui remplit la chambre postérieure de l'œil

mémoire de travail: fonction du cortex préfrontal pour maintenir une représentation de l'information qui ne se trouve pas dans l'environnement immédiat

fibres de la zonule : connexions fibreuses entre le corps ciliaire et le cristallin


102 Glossaire : Le système endocrinien

glandes surrénales glandes endocrines situées au sommet de chaque rein qui sont importantes pour la régulation de la réponse au stress, la pression artérielle et le volume sanguin, l'homéostasie de l'eau et les niveaux d'électrolytes

médullosurrénale couche interne des glandes surrénales qui joue un rôle important dans la réponse au stress en produisant de l'épinéphrine et de la norépinéphrine

hormone adrénocorticotrope (ACTH) hormone hypophysaire antérieure qui stimule le cortex surrénalien pour sécréter des hormones corticostéroïdes (également appelées corticotropine)

enzyme de conversion de l'angiotensine l'enzyme qui convertit l'angiotensine I en angiotensine II

hormone antidiurétique (ADH) hormone hypothalamique qui est stockée par l'hypophyse postérieure et qui signale aux reins de réabsorber l'eau

réaction d'alarme le stress à court terme, ou la réponse de combat ou de fuite, de la première étape du syndrome général d'adaptation médiée par les hormones épinéphrine et norépinéphrine

aldostérone hormone produite et sécrétée par le cortex surrénalien qui stimule la rétention de sodium et d'eau et augmente le volume sanguin et la pression artérielle

cellule alpha type de cellule des îlots pancréatiques qui produit l'hormone glucagon

autocrine signal chimique qui provoque une réponse dans la même cellule qui l'a sécrétée

cellule bêta type de cellule des îlots pancréatiques qui produit l'hormone insuline

calcitonine hormone peptidique produite et sécrétée par les cellules parafolliculaires (cellules C) de la glande thyroïde qui a pour fonction de diminuer les taux de calcium dans le sang

chromaffine cellules neuroendocrines de la médullosurrénale

colloïde liquide visqueux dans la cavité centrale des follicules thyroïdiens, contenant la glycoprotéine thyroglobuline

cortisol glucocorticoïde important dans la néoglucogenèse, le catabolisme du glycogène et la régulation négative du système immunitaire

cellule delta type de cellule mineure dans le pancréas qui sécrète l'hormone somatostatine

diabète sucré état causé par la destruction ou le dysfonctionnement des cellules bêta du pancréas ou la résistance cellulaire à l'insuline qui entraîne une glycémie anormalement élevée

glande endocrine tissu ou organe qui sécrète des hormones dans le sang et la lymphe sans conduits de sorte qu'elles puissent être transportées vers des organes éloignés du site de sécrétion

Système endocrinien cellules, tissus et organes qui sécrètent des hormones en tant que fonction primaire ou secondaire et jouent un rôle essentiel dans les processus corporels normaux

épinéphrine hormone catécholamine primaire et la plus puissante sécrétée par la médullosurrénale en réponse à un stress à court terme également appelée adrénaline

oestrogènes classe d'hormones sexuelles à prédominance féminine importantes pour le développement et la croissance de l'appareil reproducteur féminin, les caractéristiques sexuelles secondaires, le cycle reproducteur féminin et le maintien de la grossesse

système exocrine cellules, tissus et organes qui sécrètent des substances directement dans les tissus cibles via les canaux glandulaires

syndrome général d'adaptation (SGA) le modèle de réponse en trois étapes du corps humain au stress à court et à long terme

gigantisme trouble chez les enfants causé lorsque des niveaux anormalement élevés de GH provoquent une croissance excessive

glucagon hormone pancréatique qui stimule le catabolisme du glycogène en glucose, augmentant ainsi la glycémie

glucocorticoïdes hormones produites par la zone fasciculée du cortex surrénalien qui influencent le métabolisme du glucose

goitre hypertrophie de la glande thyroïde due à une carence en iode ou à une hyperthyroïdie

gonadotrophines hormones qui régulent la fonction des gonades

hormone de croissance (GH) hormone hypophysaire antérieure qui favorise la construction des tissus et influence le métabolisme des nutriments (également appelée somatotrophine)

hormone sécrétion d'un organe endocrinien qui se déplace via la circulation sanguine ou lymphatique pour induire une réponse dans des cellules ou des tissus cibles dans une autre partie du corps

hyperglycémie taux de glycémie anormalement élevés

hyperparathyroïdie trouble causé par une surproduction de PTH qui entraîne une élévation anormale du taux de calcium dans le sang

hyperthyroïdie cliniquement anormal, taux élevé d'hormones thyroïdiennes dans le sang caractérisé par une augmentation du taux métabolique, un excès de chaleur corporelle, de la transpiration, de la diarrhée, une perte de poids et une augmentation du rythme cardiaque

hypoparathyroïdie trouble causé par une sous-production de PTH qui entraîne une calcémie anormalement basse

système porte hypophysaire réseau de vaisseaux sanguins qui permet aux hormones hypothalamiques de se déplacer dans le lobe antérieur de l'hypophyse sans entrer dans la circulation systémique

hypothalamus région du diencéphale inférieure au thalamus qui fonctionne dans la signalisation neurale et endocrinienne

hypothyroïdie cliniquement anormal, faible taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang caractérisé par un faible taux métabolique, une prise de poids, des extrémités froides, une constipation et une activité mentale réduite

infundibulum tige contenant le système vasculaire et le tissu neural qui relie l'hypophyse à l'hypothalamus (également appelée tige pituitaire)

inhiber hormone sécrétée par les gonades mâles et femelles qui inhibe la production de FSH par l'hypophyse antérieure

inositol triphosphate (IP3) molécule qui initie la libération d'ions calcium des réserves intracellulaires

insuline hormone pancréatique qui améliore l'absorption cellulaire et l'utilisation du glucose, diminuant ainsi la glycémie

facteurs de croissance analogues à l'insuline (IGF) protéine qui améliore la prolifération cellulaire, inhibe l'apoptose et stimule l'absorption cellulaire des acides aminés pour la synthèse des protéines

hormone lutéinisante (LH) hormone hypophysaire antérieure qui déclenche l'ovulation et la production d'hormones ovariennes chez les femelles, et la production de testostérone chez les mâles

mélatonine hormone dérivée d'acides aminés qui est sécrétée en réponse à une faible luminosité et provoque la somnolence

minéralocorticoïdes hormones produites par les cellules de la zone glomérulée du cortex surrénalien qui influencent l'équilibre hydrique et électrolytique

hypothyroïdie néonatale affection caractérisée par des déficits cognitifs, une petite taille et d'autres signes et symptômes chez les personnes nées de femmes qui présentaient une carence en iode pendant la grossesse

norépinéphrine hormone catécholamine secondaire sécrétée par la médullosurrénale en réponse à un stress à court terme également appelée noradrénaline

osmorécepteur récepteur sensoriel hypothalamique stimulé par des changements dans la concentration de soluté (pression osmotique) dans le sang

ocytocine hormone hypothalamique stockée dans l'hypophyse postérieure et importante pour stimuler les contractions utérines pendant le travail, l'éjection du lait pendant l'allaitement et les sentiments d'attachement (également produits chez les hommes)

pancréas organe doté à la fois de fonctions exocrines et endocriniennes situé en arrière de l'estomac et important pour la digestion et la régulation de la glycémie

îlots pancréatiques amas spécialisés de cellules pancréatiques qui ont des fonctions endocriniennes également appelés îlots de Langerhans

glandes parathyroïdes petites glandes rondes enchâssées dans la glande thyroïde postérieure qui produisent l'hormone parathyroïdienne (PTH)

hormone parathyroïdienne (PTH) hormone peptidique produite et sécrétée par les glandes parathyroïdes en réponse à de faibles taux de calcium dans le sang

glande pinéale glande endocrine qui sécrète la mélatonine, qui est importante dans la régulation du cycle veille-sommeil

pinéalocytes cellule de la glande pinéale qui produit et sécrète l'hormone mélatonine

nanisme hypophysaire trouble chez les enfants causé lorsque des niveaux anormalement bas de GH entraînent un retard de croissance

glande pituitaire organe de la taille d'un haricot suspendu à l'hypothalamus qui produit, stocke et sécrète des hormones en réponse à une stimulation hypothalamique (également appelée hypophyse)

Cellule PP type de cellule mineure dans le pancréas qui sécrète l'hormone polypeptide pancréatique

progestérone hormone sexuelle à prédominance féminine importante dans la régulation du cycle reproducteur féminin et le maintien de la grossesse

prolactine (PRL) hormone hypophysaire antérieure qui favorise le développement des glandes mammaires et la production de lait maternel

stade d'épuisement stade trois du syndrome général d'adaptation la réponse à long terme du corps au stress médiée par les hormones du cortex surrénalien

stade de résistance stade deux du syndrome général d'adaptation la réponse continue du corps au stress après le stade un diminue

testostérone hormone stéroïde sécrétée par les testicules mâles et importante dans la maturation des spermatozoïdes, la croissance et le développement du système reproducteur masculin et le développement des caractères sexuels secondaires masculins

thyroxine (aussi, tétraiodothyronine, T4) hormone thyroïdienne dérivée d'acides aminés qui est plus abondante mais moins puissante que la T3 et souvent converti en T3 par les cellules cibles

triiodothyronine (aussi, T3) hormone thyroïdienne dérivée d'acides aminés qui est moins abondante mais plus puissante que la T4

zone fasciculée région intermédiaire du cortex surrénalien qui produit des hormones appelées glucocorticoïdes

zone glomérulée région la plus superficielle du cortex surrénalien, qui produit les hormones collectivement appelées minéralocorticoïdes

zone réticulaire région la plus profonde du cortex surrénalien, qui produit les hormones sexuelles stéroïdes appelées androgènes


Syllabus Anatomie et physiologie I (Biol 2401) Automne 2014, CRN# 26424 Crédit : 4 heures-semestre/16 semaines Conférence : Salle 367 de 9h00 à 12h00 les samedis Laboratoire : Salle 276 12h00 à 15h00 les samedis

Les sujets étudiés ici sont la structure et la fonction des cellules, des tissus et des systèmes d'organes humains, y compris les systèmes tégumentaires, squelettiques, musculaires et nerveux. L'objectif de ce cours est de donner aux étudiants les connaissances de base de l'anatomie et de la physiologie humaines, en particulier ceux qui entrent dans les sciences de la santé appliquées.
La plupart d'entre vous trouveront que le matériel est nouveau pour vous. Veuillez prévoir suffisamment de temps pour l'étude - vous devrez probablement y consacrer au moins 6 heures par semaine.

Résultats d'apprentissage des élèves

  1. Les étudiants seront capables de comprendre et d'appliquer les principes de l'homéostasie et l'importance des boucles de rétroaction.
  2. Les étudiants seront en mesure d'évaluer les informations et de tirer des conclusions sur la base de leurs connaissances du transport membranaire.
  3. Les étudiants seront en mesure d'appliquer leurs connaissances sur la structure musculaire pour expliquer le fonctionnement des muscles.
  4. Les étudiants seront en mesure d'appliquer leurs connaissances de la structure du système squelettique à ses fonctions.
  5. Les étudiants seront capables de comprendre et d'appliquer leurs connaissances sur les changements de polarité sur le potentiel membranaire.
  6. Les étudiants seront en mesure d'appliquer et de démontrer leurs connaissances concernant les arcs réflexes.
  7. Les étudiants seront en mesure d'appliquer les connaissances acquises en laboratoire en utilisant des modèles anatomiques, des expériences physiologiques, des lames histologiques et le microscope optique composé.
  8. Les étudiants utiliseront des outils d'évaluation interactifs en ligne pour évaluer leur compréhension des concepts anatomiques et physiologiques clés avant les cours/examens/questionnaires, le cas échéant.

Matériel didactique

Cahier de texte: Fondements de l'anatomie et de la physiologie. Neuvième édition. Par Martini.

Manuel de laboratoire: Anatomie et physiologie humaines I Manuel de laboratoire, Cinquième édition, Éd. Par Wagle, J.R., et Johnson-Murray, J., 2011

Pages d'étude de laboratoire du département, y compris les pages de dissection du chat. Les liens vers ces ressources se trouvent sur les ressources du laboratoire, à l'adresse www.hccs.edu/biologylabs

Une introduction à l'anatomie et à la physiologie

Orientation,
Les microscopes et la cellule

Niveau d'organisation cellulaire, Le niveau d'organisation tissulaire

La terminologie anatomique

PREMIER EXAMEN DE CONFÉRENCE: (Chapitres 1, 3, 4)
Structure osseuse

Le système tégumentaire, le système squelettique - basique

Le système squelettique axial

Le système squelettique - axial, Quiz 1

Le squelette appendiculaire

Le système squelettique - appendiculaire,

EXAMEN DE DEUXIÈME CONFÉRENCE. (Chapitres 5, 6,7)
Les articulations,

Articulations, RÉVISION pour l'examen de laboratoire

Structure musculaire, Physiologie musculaire

TROISIÈME EXAMEN DE CONFÉRENCE (Chapitres 8, 9,10)
Tissu neural

La moelle épinière, les nerfs rachidiens

La moelle épinière, les nerfs rachidiens et les réflexes rachidiens

Cerveau et nerfs crâniens Quiz 2

Le cerveau et les nerfs crâniens

Intégration neuronale II

Intégration neuronale II : le système nerveux autonome et les fonctions d'ordre supérieur

EXAMEN FINAL DU CONFÉRENCE 12/13 à 9h00(tous les chapitres)

Dernier jour pour le retrait administratif et étudiant

Notes disponibles pour les étudiants

  • Examens magistraux : Il y aura un total de quatre examens magistraux. Tous les examens sont sur le campus et surveillés. Les questions seront principalement à choix multiples, avec quelques vrais ou faux et remplir les blancs. Chaque examen a le même poids d'âge que les autres examens (100 pts chacun).
  • Examen de laboratoire : Il y aura un total de deux examens de laboratoire d'une valeur de 100 points chacun.
    • Tous les examens de cours et de laboratoire sont à livre fermé. Sur les six examens ci-dessus (4 cours + 2 travaux pratiques), une note d'examen de cours sera supprimée. Si vous passez les 4 examens magistraux, votre note la plus basse devient automatiquement votre note d'abandon. AUCUN examen de rattrapage ne sera donné.

    4 examens de cours
    (1 plus bas à supprimer)

    Rapports de laboratoire / Quiz 1 et 2

    A = 675-750 (90-100%)
    B = 600-674 (80-89 %)
    C= 525-599 (70-79 %)
    D=450-524 (60-69 %)
    F = 0-449 (inférieur à 60%)

    Politique incomplète de l'instructeur : Les seules circonstances dans lesquelles vous pouvez obtenir un I (incomplet) sont si vous êtes trop malade pour passer la finale. Une fois que vous recevez un I, afin d'obtenir une note pour le cours, vous devrez terminer le matériel d'ici la fin du prochain semestre complet. Si vous ne le faites pas, le I se convertira en F.

    Un étudiant qui est malhonnête sur le plan académique, par définition, ne montre pas que le cours a été appris, et cet étudiant revendique un avantage non disponible pour les autres étudiants. L'instructeur est responsable de mesurer les réalisations individuelles de chaque élève et également de s'assurer que tous les élèves s'affrontent sur un pied d'égalité. Ainsi, dans notre système, l'instructeur a des rôles d'enseignement, de notation et d'application. Vous devez connaître la politique de l'Université sur l'honnêteté académique, qui se trouve dans le catalogue. Cela signifie que si vous êtes accusé d'une infraction, plaider l'ignorance des règles ne vous aidera pas. Les étudiants sont tenus de se conduire avec honneur et intégrité dans le respect des exigences du cours. Des sanctions et/ou des procédures disciplinaires peuvent être engagées par les responsables du système collégial contre un étudiant accusé de malhonnêteté scolaire. « Malhonnêteté scolaire » : comprend, sans s'y limiter, la tricherie à un test, le plagiat et la collusion.

    La tricherie à un examen comprend :
    Copie à partir de la copie d'examen d'un autre élève

    · Utilisation de matériaux non autorisés par la personne effectuant le test

    · Collaborer avec un autre étudiant lors d'un test sans autorisation

    · Utiliser, acheter, vendre, voler, transporter ou solliciter en tout ou en partie le contenu d'un test qui n'a pas été administré en connaissance de cause

    · Soudoyer une autre personne pour obtenir un test qui doit être administré.

    Le plagiat signifie l'appropriation du travail d'un autre et l'incorporation non reconnue de ce travail dans son propre travail écrit offert pour crédit.

    Collusion signifie la collaboration non autorisée avec une autre personne dans la préparation d'un travail écrit offert pour crédit. Les sanctions possibles pour la malhonnêteté académique peuvent inclure une note de 0 ou F dans le devoir particulier, un échec dans le cours et/ou une recommandation de probation ou de renvoi du système collégial. (Voir le manuel de l'étudiant)

    La présence en classe

    Il est important que vous veniez en classe. Assister régulièrement aux cours est la meilleure façon de réussir dans cette classe. La recherche a montré que le facteur le plus important dans la réussite des élèves est l'assiduité. En termes simples, aller en classe augmente considérablement votre capacité à réussir. Vous devez assister régulièrement à toutes les conférences et à tous les laboratoires. Vous êtes responsable des matières couvertes pendant vos absences. Vous devriez vérifier auprès de vos collègues en utilisant le tableau noir pour voir ce que vous avez manqué. Il est de votre responsabilité d'initier un retrait de ce cours. En tant qu'adulte prenant la décision de ne pas assister, vous n'avez pas à informer l'instructeur avant de manquer un cours.

    Les mauvais dossiers d'assiduité ont tendance à être corrélés à de mauvaises notes. Si vous manquez un cours, y compris la première semaine, vous êtes responsable de tout le matériel manqué.C'est une bonne idée de trouver un ami ou un copain en classe qui serait prêt à partager des notes de cours ou une discussion ou qui serait en mesure de remettre un papier si vous manquez inévitablement un cours.

    Utilisation d'appareils photo et/ou d'appareils d'enregistrement

    En tant qu'étudiant actif dans la communauté d'apprentissage de ce cours, il est de votre responsabilité de respecter l'atmosphère d'apprentissage dans votre classe. Pour montrer du respect à vos camarades et à l'instructeur, vous éteindrez votre téléphone et autres appareils électroniques, et n'utiliserez pas ces appareils dans la salle de classe à moins d'avoir reçu l'autorisation de l'instructeur.

    L'utilisation d'appareils d'enregistrement, y compris les téléphones-appareils photo et les magnétophones, est interdite dans les salles de classe, les laboratoires, les bureaux des facultés et autres lieux où se déroulent des cours, des cours particuliers ou des tests. Les étudiants handicapés qui ont besoin d'utiliser un appareil d'enregistrement comme aménagement raisonnable doivent contacter le Bureau des étudiants handicapés pour obtenir des informations sur les aménagements raisonnables.

    Étudiants handicapés

    Tout étudiant ayant un handicap documenté (par exemple physique, d'apprentissage, psychiatrique, visuel, auditif, etc.) qui a besoin d'un aménagement raisonnable doit contacter le conseiller approprié du service de soutien aux personnes handicapées (DSS) du HCC au début de chaque semestre. La faculté est autorisée à fournir uniquement les aménagements demandés par le bureau des services de soutien aux personnes handicapées.

    Les étudiants qui demandent des aménagements spéciaux pour les tests doivent d'abord contacter le bureau DSS approprié (le plus pratique) pour obtenir de l'aide :

    Bureaux des services de soutien aux personnes handicapées :

    Central : 713.718.6164 – également pour les services pour les sourds et malentendants et les étudiants en dehors des zones de service du district HCC.

    Politique de répétition de cours

    À partir de l'automne 2006, les étudiants qui répètent un cours une troisième fois ou plus seront confrontés à des augmentations importantes des frais de scolarité au HCC et dans d'autres collèges et universités publics du Texas. Veuillez demander à votre instructeur et/ou conseiller quelles sont les possibilités de tutorat/autre assistance avant d'envisager l'abandon du cours ou si vous n'obtenez pas de notes de passage.

    • Si un étudiant décide d'abandonner ou de se retirer d'un cours après un examen attentif des autres options, l'étudiant peut abandonner en ligne avant la date limite via son centre étudiant HCC.
    • Le HCC et/ou les instructeurs peuvent abandonner les étudiants pour des absences excessives sans notification (voir Présence en classe ci-dessous).
    • Les étudiants doivent consulter le calendrier académique du HCC par trimestre pour connaître les dates et les dates limites d'abandon / retrait. Les cours d'une autre durée (mini-session, entrée flexible, 8 semaines, etc.) peuvent avoir des dates limites de retrait finales différentes. Veuillez contacter le bureau du registraire du HCC au 713.718.8500 pour déterminer les dates limites de retrait des cours pour les mini-sessions.

    Dates limites de retrait d'automne : 29 mars, avant 16h30

    EGLS3 -- Évaluation pour un meilleur apprentissage du système d'enquête sur les élèves

    Au Houston Community College, les professeurs pensent qu'une rétroaction réfléchie des étudiants est nécessaire pour améliorer l'enseignement et l'apprentissage. Pendant un temps déterminé, il vous sera demandé de répondre à un court sondage en ligne sur des questions de recherche liées à l'enseignement. Les résultats anonymes du sondage seront mis à la disposition de vos professeurs et directeurs de division pour une amélioration continue de l'enseignement. Recherchez l'enquête en ligne dans le cadre du Houston Community College Student System vers la fin du trimestre.

    Comme pour les cours sur le campus, tous les étudiants des cours d'enseignement à distance du HCC sont tenus de suivre toutes les politiques et procédures du HCC, le code de conduite des étudiants, le manuel de l'étudiant et les sections pertinentes du code de l'éducation du Texas lorsqu'ils interagissent et communiquent dans une salle de classe virtuelle. avec les professeurs et les autres étudiants. Les étudiants qui enfreignent ces politiques et directives seront soumis à des mesures disciplinaires pouvant inclure le refus d'accès aux e-mails, aux groupes de discussion et aux salles de discussion liés au cours ou à être retirés de la classe.

    Étudiants internationaux

    L'obtention d'un W dans un cours peut affecter le statut de votre visa étudiant. Une fois qu'un W est donné pour le cours, il ne sera pas changé en F en raison de l'examen du visa. Depuis le 1er janvier 2003, les étudiants internationaux sont limités dans le nombre de cours d'enseignement à distance qu'ils peuvent suivre au cours de chaque semestre. UN SEUL cours d'enseignement en ligne/à distance peut être pris en compte dans les conditions d'inscription pour les étudiants internationaux par semestre. Veuillez contacter le Bureau des étudiants internationaux au 713-718-8520 si vous avez des questions concernant votre statut de visa et d'autres problèmes de transfert.

    Règles et règlements

    • Un manuel et un manuel de laboratoire sont requis.
    • Une présence complète en classe est requise. Les étudiants ayant plus de quatre absences non excusées peuvent entraîner un retrait administratif. Les étudiants sont responsables de tout ce qui est couvert pendant leur absence.
    • Pour éviter toute perturbation dans la salle de classe, tous les téléavertisseurs et les téléphones portables doivent être réglés sur le mode silence.
    • Les enfants ou toute personne qui n'est pas officiellement inscrit au cours ne seront pas admis dans le laboratoire.
    • Il est strictement interdit de manger, de boire ou de fumer dans le laboratoire.
    • Vous devez lire les règles de sécurité du laboratoire avant de faire l'un des exercices de laboratoire.
    • Le formulaire de décharge de sécurité du laboratoire doit être signé lors de la première session de laboratoire.
    • POLITIQUE D'EXAMEN : Les directives suivantes régiront tous les examens :
      • Les étudiants ne seront pas autorisés à quitter la salle de classe avant d'avoir terminé un examen.
      • Toute personne arrivant en retard ne sera pas autorisée à passer un examen si un étudiant a terminé l'examen et a quitté la salle de classe.
      • Tous les examens de cours et de laboratoire seront chronométrés. Les étudiants arrivant en retard n'auront pas de temps supplémentaire pour passer un examen.
      • L'utilisation d'appareils d'enregistrement, y compris les téléphones-appareils photo et les magnétophones, est interdite dans les salles de classe, les laboratoires, les bureaux des professeurs, les centres de test et autres endroits où les tests ont lieu. Les étudiants handicapés qui ont besoin d'utiliser un appareil d'enregistrement comme aménagement raisonnable doivent contacter le Bureau des étudiants handicapés pour obtenir des informations sur les aménagements raisonnables. Les violations de cette politique entraîneront des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement ou à l'expulsion.
      • Les étudiants ne peuvent pas utiliser de dictionnaires ou d'autres aides pendant l'examen.
      • Les examens de rattrapage ne seront donnés qu'en cas d'urgence. Aucun étudiant ne peut passer plus d'un examen de rattrapage sans autorisation spéciale. Les étudiants doivent envoyer un e-mail ou appeler l'instructeur immédiatement (si possible, au plus tard le jour de l'examen prévu), expliquer la raison pour laquelle il a manqué l'examen et demander un rattrapage. L'instructeur décidera si la demande est valide.
      • La tricherie n'est pas autorisée. Si cela se produit, les étudiants peuvent recevoir un zéro pour l'examen, ou une note de « F » dans le cours.
      • Les notes ne seront affichées à aucun moment au cours du semestre. Vous pouvez recevoir vos notes finales à la fin du semestre du département de biologie ou via Internet en vous connectant à www.getgrades.com ou www.hccs.edu ou en appelant sans frais au 1-887-341-4300. Une pièce d'identité appropriée est requise pour recevoir la note finale. Les relevés de notes seront postés par le bureau du HCCS uniquement si l'étudiant en fait la demande.
      • Les rapports de laboratoire sont une partie importante du cours et sont dus à la fin de l'expérience. Ils seront corrigés et notés.

      La réussite de ce cours dépend uniquement de l'étudiant individuel!

      En tant que votre instructeur, il est de ma responsabilité de :

      • Fournissez l'échelle de notation et la formule de notation détaillée expliquant comment les notes des élèves doivent être calculées.
      • Facilitez un environnement d'apprentissage efficace grâce à des activités, des outils d'étude et des devoirs.
      • Informez les étudiants des politiques telles que l'assiduité, le retrait et les évaluations.
      • Fournissez le plan de cours et le calendrier qui comprendront toutes les dates limites pour les travaux.
      • Arrangez-vous pour rencontrer les étudiants individuellement avant et après la classe, au besoin.

      Pour réussir dans cette classe, il est de la responsabilité de l'étudiant de :

      • Participer aux activités du cours.
      • Lire et comprendre le matériel didactique.
      • Complétez les devoirs et les examens requis.
      • Contactez votre professeur si vous avez des questions concernant un élément du cours que vous ne comprenez pas.
      • Conservez des copies de tous les documents, y compris le programme, les documents et tous les devoirs.
      • Terminez le cours avec une note de passage de 70 %.
      • ASTUCE : travaillez dur dès le début du semestre plutôt que de jouer à un "jeu de rattrapage" pendant la seconde moitié du semestre.


      Passez un GRAND SEMESTRE et n'oubliez pas de me voir si des questions se posent.


      Cortex cérébral

      Le cerveau est recouvert d'une couche continue de matière grise qui s'enroule de chaque côté du cerveau antérieur, le cortex cérébral. Cette région mince et étendue de matière grise ridée est responsable des fonctions supérieures du système nerveux. UNE gyrus (pluriel = gyri) est la crête d'une de ces rides, et un scissure (pluriel = sulci) est le sillon entre deux gyri. Le motif de ces plis de tissu indique des régions spécifiques du cortex cérébral.

      La tête est limitée par la taille du canal génital et le cerveau doit s'adapter à l'intérieur de la cavité crânienne du crâne. Le repliement étendu du cortex cérébral permet à plus de matière grise de s'intégrer dans cet espace limité. Si la matière grise du cortex était décollée du cerveau et disposée à plat, sa surface serait à peu près égale à un mètre carré.

      Le repliement du cortex maximise la quantité de matière grise dans la cavité crânienne. Au cours du développement embryonnaire, à mesure que le télencéphale se développe dans le crâne, le cerveau suit un cours de croissance régulier qui fait que le cerveau de tout le monde a un schéma de plis similaire. La surface du cerveau peut être cartographiée sur la base des emplacements des grands gyri et des sillons. En utilisant ces repères, le cortex peut être séparé en quatre régions principales, ou lobes (Figure 14.3.2). Les sillon latéral qui sépare le lobe temporal des autres régions est l'un de ces points de repère. Au-dessus du sillon latéral se trouvent les lobe pariétal et lobe frontal, qui sont séparés les uns des autres par le sillon central. La région postérieure du cortex est la lobe occipital, qui n'a pas de frontière anatomique évidente entre elle et les lobes pariétaux ou temporaux sur la surface latérale du cerveau. De la surface médiale, un repère évident séparant les lobes pariétal et occipital est appelé le sillon pariéto-occipital. Le fait qu'il n'y ait pas de frontière anatomique évidente entre ces lobes est cohérent avec les fonctions de ces régions étant interdépendantes.

      Figure 14.3.2 – Lobes du cortex cérébral : Le cortex cérébral est divisé en quatre lobes. Un pliage étendu augmente la surface disponible pour les fonctions cérébrales.

      Différentes régions du cortex cérébral peuvent être associées à des fonctions particulières, un concept connu sous le nom de localisation de fonction. Au début des années 1900, un neuroscientifique allemand nommé Korbinian Brodmann a effectué une étude approfondie de l'anatomie microscopique - la cytoarchitecture - du cortex cérébral et a divisé le cortex en 52 régions distinctes sur la base de l'histologie du cortex. Son travail a abouti à un système de classification connu sous le nom de Les domaines de Brodmann, qui est encore utilisé aujourd'hui pour décrire les distinctions anatomiques au sein du cortex (Figure 14.3.3). Les résultats des travaux de Brodmann sur l'anatomie s'alignent très bien avec les différences fonctionnelles au sein du cortex. Les zones 17 et 18 du lobe occipital sont responsables de la perception visuelle primaire. Cette information visuelle est complexe, elle est donc également traitée dans les lobes temporaux et pariétaux.

      Le lobe temporal est associé à une sensation auditive primaire, connue sous le nom d'aires de Brodmann 41 et 42 dans le lobe temporal supérieur. Parce que les régions du lobe temporal font partie du système limbique, la mémoire est une fonction importante associée à ce lobe. La mémoire est essentiellement une fonction sensorielle, les souvenirs sont des sensations rappelées telles que l'odeur de la pâtisserie de maman ou le son d'un chien qui aboie. Même les souvenirs de mouvement sont en réalité le souvenir de la rétroaction sensorielle de ces mouvements, comme l'étirement des muscles ou le mouvement de la peau autour d'une articulation. Les structures du lobe temporal sont responsables de l'établissement de la mémoire à long terme, mais l'emplacement ultime de ces souvenirs se situe généralement dans la région dans laquelle la perception sensorielle a été traitée.

      La sensation principale associée au lobe pariétal est somatosensation, c'est-à-dire les sensations générales associées au corps. En arrière du sillon central se trouve le gyrus postcentral, le cortex somatosensoriel primaire, qui est identifié comme les zones de Brodmann 1, 2 et 3. Tous les sens tactiles sont traités dans cette zone, y compris le toucher, la pression, le chatouillement, la douleur, les démangeaisons et les vibrations, ainsi que des sens plus généraux du corps comme proprioception et kinesthésie, qui sont respectivement les sens de la position et du mouvement du corps.

      En avant du sillon central se trouve le lobe frontal, qui est principalement associé aux fonctions motrices. Les Gyrus précentral est le cortex moteur primaire. Les cellules de cette région du cortex cérébral sont les motoneurones supérieurs qui ordonnent aux cellules de la moelle épinière et du tronc cérébral (neurones moteurs inférieurs) de déplacer les muscles squelettiques. En avant de cette région se trouvent quelques zones associées à des mouvements planifiés. Les zone prémotrice est responsable du stockage des algorithmes de mouvement appris qui sont des instructions pour des mouvements complexes. Différents algorithmes activent les motoneurones supérieurs dans le bon ordre lorsqu'une activité motrice complexe est effectuée. Les champs oculaires frontaux sont importants pour déclencher des mouvements oculaires de balayage et pour assister aux stimuli visuels. La région de Broca est responsable de la production du langage, ou des mouvements de contrôle responsables de la parole chez la grande majorité des gens, il se situe uniquement du côté gauche. En amont de ces régions se trouve le lobe préfrontal, qui sert des fonctions cognitives pouvant être à la base de la personnalité, de la mémoire à court terme et de la conscience. La lobotomie préfrontale est un mode de traitement désuet des troubles de la personnalité (affections psychiatriques) qui ont profondément affecté la personnalité du patient.

      Figure 14.3.3 Zones de – Brodmann’s du cortex cérébral : La cartographie de Brodmann de régions fonctionnellement distinctes du cortex était basée sur sa cytoarchitecture à un niveau microscopique.

      La zone 17, telle que Brodmann l'a décrite, est également connue sous le nom de cortex visuel primaire. A côté de cela se trouvent les zones 18 et 19, qui constituent des régions ultérieures de traitement visuel. La zone 22 est le cortex auditif principal, et elle est suivie de la zone 23, qui traite davantage les informations auditives. La zone 4 est le cortex moteur primaire dans le gyrus précentral, tandis que la zone 6 est le cortex prémoteur. Ces zones suggèrent une certaine spécialisation au sein du cortex pour le traitement fonctionnel, à la fois dans les régions sensorielles et motrices. Le fait que les aires de Brodmann soient si étroitement corrélées à la localisation fonctionnelle dans le cortex cérébral démontre le lien étroit entre structure et fonction dans ces régions.

      Les aires 1, 2, 3, 4, 17 et 22 sont chacune décrites comme des aires corticales primaires. Les régions voisines sont chacune appelées zones d'association. Les zones primaires sont celles où les informations sensorielles sont initialement reçues du thalamus pour la perception consciente ou, dans le cas du cortex moteur primaire, où les commandes descendantes sont envoyées au tronc cérébral ou à la moelle épinière pour exécuter des mouvements (Figure 14.3.4).


      67 Glossaire : Le système respiratoire

      sinus paranasal l'une des cavités du crâne qui est reliée aux conques qui servent à réchauffer et humidifier l'air entrant, à produire du mucus et à alléger le poids du crâne se compose de sinus frontaux, maxillaires, sphénoïdaux et ethmoïdaux

      plèvre pariétale couche la plus externe de la plèvre qui se connecte à la paroi thoracique, au médiastin et au diaphragme

      amygdale pharyngée structure composée de tissu lymphoïde située dans le nasopharynx

      pharynx région de la zone conductrice qui forme un tube de muscle squelettique tapissé d'épithélium respiratoire situé entre les conques nasales et l'œsophage et la trachée

      philtrum surface concave du visage qui relie l'apex du nez à la lèvre supérieure

      cavité pleurale espace entre les plèvres viscérale et pariétale

      fluide pleural substance qui agit comme un lubrifiant pour les couches viscérales et pariétales de la plèvre pendant le mouvement de la respiration

      artère pulmonaire artère qui naît du tronc pulmonaire et transporte le sang artériel désoxygéné vers les alvéoles

      plexus pulmonaire réseau de fibres du système nerveux autonome trouvé près du hile du poumon

      surfactant pulmonaire substance composée de phospholipides et de protéines qui réduit la tension superficielle des alvéoles fabriquées par les cellules alvéolaires de type II

      bronchiole respiratoire type spécifique de bronchiole qui conduit à des sacs alvéolaires

      épithélium respiratoire doublure ciliée d'une grande partie de la zone conductrice spécialisée pour éliminer les débris et les agents pathogènes et produire du mucus

      membrane respiratoire paroi alvéolaire et capillaire ensemble, qui forment une barrière air-sang qui facilite la simple diffusion des gaz

      zone respiratoire comprend les structures du système respiratoire qui sont directement impliquées dans les échanges gazeux

      racine région du nez externe entre les sourcils

      Le cartilage thyroïdien le plus gros morceau de cartilage qui constitue le larynx et se compose de deux lames

      trachée tube composé d'anneaux cartilagineux et de tissu de soutien qui relie les bronches pulmonaires et le larynx permet à l'air d'entrer et de sortir du poumon

      muscle trachéal muscle lisse situé dans la membrane fibroélastique de la trachée

      vraie corde vocale l'une des paires de membranes blanches pliées qui ont un bord intérieur libre qui oscille lorsque l'air passe à travers pour produire du son

      cellule alvéolaire de type I cellules épithéliales squameuses qui sont le principal type de cellule de la paroi alvéolaire hautement perméable aux gaz

      cellule alvéolaire de type II les cellules épithéliales cubiques qui sont le type cellulaire mineur de la paroi alvéolaire sécrètent un surfactant pulmonaire

      pli vestibulaire une partie de la région repliée de la glotte composée de muqueuse soutient l'épiglotte lors de la déglutition

      plèvre viscérale couche la plus interne de la plèvre qui est superficielle aux poumons et s'étend dans les fissures pulmonaires


      BIOLOGIE (BIOL 2301)

      Les sujets étudiés ici sont la structure et la fonction des cellules, des tissus et des systèmes d'organes humains, y compris les systèmes tégumentaires, squelettiques, musculaires et nerveux. L'objectif de ce cours est de donner aux étudiants les connaissances de base de l'anatomie et de la physiologie humaines, en particulier ceux qui entrent dans les sciences de la santé appliquées. La plupart d'entre vous trouveront que le matériel est nouveau pour vous. Veuillez prévoir suffisamment de temps pour l'étude - vous devrez probablement y consacrer au moins 6 heures par semaine.

      Résultats d'apprentissage des élèves

      1.Les étudiants seront capables de comprendre et d'appliquer les principes de l'homéostasie et l'importance des boucles de rétroaction.

      2. Les étudiants seront capables d'évaluer des informations et de tirer des conclusions sur la base de leurs connaissances sur le transport membranaire.

      3. Les élèves seront en mesure d'appliquer leurs connaissances sur la structure musculaire pour expliquer le fonctionnement des muscles.

      4. Les étudiants seront en mesure d'appliquer leurs connaissances de la structure du système squelettique à ses fonctions.

      5. Les élèves seront capables de comprendre et d'appliquer leurs connaissances sur les changements de polarité sur le potentiel membranaire.

      6. Les étudiants seront en mesure d'appliquer et de démontrer leurs connaissances concernant les arcs réflexes.

      7. Les étudiants seront en mesure d'appliquer les connaissances acquises en laboratoire en utilisant des modèles anatomiques, des expériences physiologiques, des lames histologiques et le microscope optique composé.

      8. Les étudiants utiliseront des outils d'évaluation interactifs en ligne pour évaluer leur compréhension des concepts anatomiques et physiologiques clés avant les cours/examens/questionnaires, le cas échéant.

      Manuel: Fondements de l'anatomie et de la physiologie. 10e édition. Par Martini.

      9/11 1 Introduction à l'anatomie et à la physiologie

      9/20 3,4 Niveau d'organisation cellulaire, Le niveau d'organisation tissulaire

      9/27 5 Le système tégumentaire

      10/9 PREMIER EXAMEN DE COURS : (Chapitres 1, 3, 4)

      16/10 7 Le système squelettique axial.

      23/10 8 Le squelette appendiculaire

      10/30 DEUXIÈME CONFÉRENCE EXAMEN. (Chapitres 5, 6,7)

      11/6-10,11 Tissu musculaire Le système musculaire

      15/11 12 Tissus neuronaux TROISIÈME EXAMEN DE COURS (Chapitres 8, 9,10) Tissus neuronaux La moelle épinière, les nerfs rachidiens et les réflexes rachidiens

      11/20 14 EXAMEN DE TROISIÈME CONFÉRENCE (Chapitres 8, 9,10) Le cerveau et les nerfs crâniens

      11/29 15,16 Cerveau et nerfs crâniens Intégration neuronale I : Voies sensorielles et système nerveux somatique

      12/13 Grades disponibles en ligne

      · Examens magistraux : Il y aura un total de 3 examens magistraux. Tous les examens sont sur le campus et surveillés.

      · Examen final : est obligatoire pour tous les étudiants. Une partie de l'examen final sera complète et les détails seront partagés en classe.

      Examen final (obligatoire) 150 pts

      A = (90-100 %) B = (80-89 %) C= (70-79 %) D=(60-69 %) F (inférieur à 60 %)

      Politique relative aux instructeurs incomplets : les seules circonstances dans lesquelles vous pouvez obtenir un I (incomplet) sont si vous êtes trop malade pour passer la finale. Une fois que vous recevez un I, afin d'obtenir une note pour le cours, vous devrez terminer le matériel d'ici la fin du prochain semestre complet. Si vous ne le faites pas, le I se convertira en F.

      Un étudiant qui est malhonnête sur le plan académique, par définition, ne montre pas que le cours a été appris, et cet étudiant revendique un avantage non disponible pour les autres étudiants. L'instructeur est responsable de mesurer les réalisations individuelles de chaque élève et également de s'assurer que tous les élèves s'affrontent sur un pied d'égalité. Ainsi, dans notre système, l'instructeur a des rôles d'enseignement, de notation et d'application. Vous devez connaître la politique de l'Université sur l'honnêteté académique, qui se trouve dans le catalogue. Cela signifie que si vous êtes accusé d'une infraction, plaider l'ignorance des règles ne vous aidera pas. Les étudiants sont tenus de se conduire avec honneur et intégrité dans le respect des exigences du cours. Des sanctions et/ou des procédures disciplinaires peuvent être engagées par les responsables du système collégial contre un étudiant accusé de malhonnêteté scolaire. « Malhonnêteté scolaire » : comprend, sans s'y limiter, la tricherie à un test, le plagiat et la collusion.

      La tricherie à un test comprend : la copie à partir de la copie de test d'un autre élève

      · Utilisation de matériaux non autorisés par la personne effectuant le test

      · Collaborer avec un autre étudiant lors d'un test sans autorisation

      · Utiliser, acheter, vendre, voler, transporter ou solliciter en tout ou en partie le contenu d'un test qui n'a pas été administré en connaissance de cause

      · Soudoyer une autre personne pour obtenir un test qui doit être administré.

      Le plagiat signifie l'appropriation du travail d'un autre et l'incorporation non reconnue de ce travail dans son propre travail écrit offert pour crédit.

      Collusion signifie la collaboration non autorisée avec une autre personne dans la préparation d'un travail écrit offert pour crédit. Les punitions possibles pour la malhonnêteté académique peuvent inclure une note de 0 ou F dans le devoir particulier, un échec

      dans le cours, et/ou recommandation de probation ou de renvoi du système collégial. (Voir le manuel de l'étudiant)

      Il est important que vous veniez en classe. Assister régulièrement aux cours est la meilleure façon de réussir dans cette classe. La recherche a montré que le facteur le plus important dans la réussite des élèves est l'assiduité. En termes simples, aller en classe augmente considérablement votre capacité à réussir. Vous devez assister régulièrement à toutes les conférences et à tous les laboratoires. Vous êtes responsable des matières couvertes pendant vos absences. Vous devriez vérifier auprès de vos collègues en utilisant le tableau noir pour voir ce que vous avez manqué. Il est de votre responsabilité d'initier un retrait de ce cours. En tant qu'adulte prenant la décision de ne pas assister, vous n'avez pas à informer l'instructeur avant de manquer un cours.

      Les mauvais dossiers d'assiduité ont tendance à être corrélés à de mauvaises notes. Si vous manquez un cours, y compris la première semaine, vous êtes responsable de tout le matériel manqué. C'est une bonne idée de trouver un ami ou un copain en classe qui serait prêt à partager des notes de cours ou une discussion ou qui serait en mesure de remettre un papier si vous manquez inévitablement un cours.

      Utilisation d'appareils photo et/ou d'appareils d'enregistrement

      En tant qu'étudiant actif dans la communauté d'apprentissage de ce cours, il est de votre responsabilité de respecter l'atmosphère d'apprentissage dans votre classe. Pour montrer du respect à vos camarades et à l'instructeur, vous éteindrez votre téléphone et autres appareils électroniques, et n'utiliserez pas ces appareils dans la salle de classe à moins d'avoir reçu l'autorisation de l'instructeur.

      L'utilisation d'appareils d'enregistrement, y compris les téléphones-appareils photo et les magnétophones, est interdite dans les salles de classe, les laboratoires, les bureaux des facultés et autres lieux où se déroulent des cours, des cours particuliers ou des tests. Les étudiants handicapés qui ont besoin d'utiliser un appareil d'enregistrement comme aménagement raisonnable doivent contacter le Bureau des étudiants handicapés pour obtenir des informations sur les aménagements raisonnables.

      Étudiants handicapés

      Tout étudiant ayant un handicap documenté (par exemple physique, d'apprentissage, psychiatrique, visuel, auditif, etc.) qui a besoin d'un aménagement raisonnable doit contacter le conseiller approprié du service de soutien aux personnes handicapées (DSS) du HCC au début de chaque semestre. La faculté est autorisée à fournir uniquement les aménagements demandés par le bureau des services de soutien aux personnes handicapées.

      Les étudiants qui demandent des aménagements spéciaux pour les tests doivent d'abord contacter le bureau DSS approprié (le plus pratique) pour obtenir de l'aide :

      Bureaux des services de soutien aux personnes handicapées :

      Central : 713.718.6164 – également pour les services pour les sourds et malentendants et les étudiants en dehors des zones de service du district HCC.

      À partir de l'automne 2006, les étudiants qui répètent un cours une troisième fois ou plus seront confrontés à des augmentations importantes des frais de scolarité au HCC et dans d'autres collèges et universités publics du Texas. Veuillez demander à votre instructeur et/ou conseiller quelles sont les possibilités de tutorat/autre assistance avant d'envisager l'abandon du cours ou si vous n'obtenez pas de notes de passage.

      · Si un étudiant décide d'abandonner ou de se retirer d'un cours après un examen attentif des autres options, l'étudiant peut abandonner en ligne avant la date limite via son centre étudiant HCC.

      · HCC et/ou les instructeurs peuvent abandonner les étudiants pour des absences excessives sans notification (voir Présence en classe ci-dessous).

      · Les étudiants doivent consulter le calendrier académique du HCC par trimestre pour connaître les dates et les dates limites d'abandon / retrait. Les cours d'une autre durée (mini-session, entrée flexible, 8 semaines, etc.) peuvent avoir des dates limites de retrait finales différentes. Veuillez contacter le bureau du registraire du HCC au 713.718.8500 pour déterminer les dates limites de retrait des cours pour les mini-sessions.

      EGLS3 -- Évaluation pour un meilleur apprentissage du système d'enquête sur les élèves

      Au Houston Community College, les professeurs pensent qu'une rétroaction réfléchie des étudiants est nécessaire pour améliorer l'enseignement et l'apprentissage. Pendant un temps déterminé, il vous sera demandé de répondre à un court sondage en ligne sur des questions de recherche liées à l'enseignement. Les résultats anonymes du sondage seront mis à la disposition de vos professeurs et directeurs de division pour une amélioration continue de l'enseignement. Recherchez l'enquête en ligne dans le cadre du Houston Community College Student System vers la fin du trimestre.

      Comme pour les cours sur le campus, tous les étudiants des cours d'enseignement à distance du HCC sont tenus de suivre toutes les politiques et procédures du HCC, le code de conduite des étudiants, le manuel de l'étudiant et les sections pertinentes du code de l'éducation du Texas lorsqu'ils interagissent et communiquent dans une salle de classe virtuelle. avec les professeurs et les autres étudiants. Les étudiants qui enfreignent ces politiques et directives seront soumis à des mesures disciplinaires pouvant inclure le refus d'accès aux e-mails, aux groupes de discussion et aux salles de discussion liés au cours ou à être retirés de la classe.

      L'obtention d'un W dans un cours peut affecter le statut de votre visa étudiant. Une fois qu'un W est donné pour le cours, il ne sera pas changé en F en raison de l'examen du visa. Depuis le 1er janvier 2003, les étudiants internationaux sont limités dans le nombre de cours d'enseignement à distance qu'ils peuvent suivre au cours de chaque semestre. UN SEUL cours d'enseignement en ligne/à distance peut être pris en compte dans les conditions d'inscription pour les étudiants internationaux par semestre. S'il te plaît

      contactez le Bureau des étudiants internationaux au 713-718-8520 si vous avez des questions sur votre statut de visa et d'autres problèmes de transfert.

      · La présence en classe complète est requise. Les étudiants ayant plus de quatre absences non excusées peuvent entraîner un retrait administratif. Les étudiants sont responsables de tout ce qui est couvert pendant leur absence.

      · Pour éviter toute perturbation dans la salle de classe, tous les téléavertisseurs et les téléphones portables doivent être réglés sur le mode silence.

      · Les enfants ou toute personne qui n'est pas officiellement inscrit au cours ne seront pas admis dans le laboratoire.

      · Il est strictement interdit de manger, de boire ou de fumer dans le laboratoire.

      · Vous devez lire les règles de sécurité du laboratoire avant de faire l'un des exercices de laboratoire.

      · Le formulaire de décharge de sécurité du laboratoire doit être signé lors de la première session de laboratoire.

      · POLITIQUE D'EXAMEN : Les directives suivantes régiront tous les examens :

      o Les étudiants ne seront pas autorisés à quitter la salle de classe avant d'avoir terminé un examen.

      o Toute personne arrivant en retard ne sera pas autorisée à passer un examen si un étudiant a terminé l'examen et a quitté la salle de classe.

      o Tous les examens de cours et de laboratoire seront chronométrés. Les étudiants arrivant en retard n'auront pas de temps supplémentaire pour passer un examen.

      o L'utilisation d'appareils d'enregistrement, y compris les téléphones-appareils photo et les magnétophones, est interdite dans les salles de classe, les laboratoires, les bureaux des professeurs, les centres de test et autres lieux où les tests ont lieu. Les étudiants handicapés qui ont besoin d'utiliser un appareil d'enregistrement comme aménagement raisonnable doivent contacter le Bureau des étudiants handicapés pour obtenir des informations sur les aménagements raisonnables. Les violations de cette politique entraîneront des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement ou à l'expulsion.

      o Les étudiants ne peuvent pas utiliser de dictionnaires ou d'autres aides pendant l'examen.

      o Les examens de rattrapage ne seront donnés qu'en cas d'urgence. Aucun étudiant ne peut passer plus d'un examen de rattrapage sans autorisation spéciale. Les étudiants doivent envoyer un e-mail ou appeler l'instructeur immédiatement (si possible, au plus tard le jour de l'examen prévu), expliquer la raison pour laquelle il a manqué l'examen et demander un rattrapage. L'instructeur décidera si la demande est valide.

      o La tricherie n'est pas autorisée. Si cela se produit, les étudiants peuvent recevoir un zéro pour l'examen, ou une note de « F » dans le cours.

      · Les notes ne seront affichées à aucun moment pendant le semestre. Vous pouvez recevoir vos notes finales à la fin du semestre du département de biologie ou via Internet en vous connectant à www.getgrades.com ou www.hccs.edu ou en appelant sans frais au 1-887-341-4300. Une pièce d'identité appropriée est requise pour recevoir la note finale. Les relevés de notes seront postés par le bureau du HCCS uniquement si l'étudiant en fait la demande.

      · Les rapports de laboratoire sont une partie importante du cours et sont dus à la fin de l'expérience. Ils seront corrigés et notés.

      Conseils utiles La réussite de ce cours dépend uniquement de chaque élève !

      En tant que votre instructeur, il est de ma responsabilité de :

      · Fournir l'échelle de notation et la formule de notation détaillée expliquant comment les notes des élèves doivent être calculées.

      · Facilitez un environnement d'apprentissage efficace grâce à des activités, des outils d'étude et des devoirs.

      · Informez les étudiants des politiques telles que l'assiduité, le retrait et les évaluations.

      · Fournir le plan de cours et le calendrier qui comprendra toutes les dates limites pour les travaux.

      · Arrangez-vous pour rencontrer des étudiants individuels avant et après la classe, au besoin.

      Pour réussir dans cette classe, il est de la responsabilité de l'étudiant de :

      · Participer aux activités du cours.

      · Lire et comprendre le matériel didactique.

      · Complétez les devoirs et les examens requis.

      · Contactez votre professeur si vous avez des questions concernant un élément du cours que vous ne comprenez pas.

      · Conservez des copies de tous les documents, y compris le programme, les documents et tous les devoirs.

      · Terminez le cours avec une note de passage de 70 %.

      · CONSEIL : travaillez dur dès le début du semestre plutôt que de jouer à un « jeu de rattrapage pendant la seconde moitié du semestre.


      Caractéristiques

      • Matériel réduit :
        • Les 29 chapitres de Fondamentaux de l'anatomie et de la physiologie sont devenus 27 chapitres dans cette version mince. Le squelette axial (chapitre 7) et le squelette appendiculaire (chapitre 8) ont été combinés en un seul chapitre, le squelette (chapitre 7) et l'intégration neuronale je (Chapitre 15) et Intégration neuronale II (Chapitre 16) ont été combinés en un seul chapitre, Intégration neuronale (Chapitre 14).
        • Le détail de certaines discussions a été réduit. Par exemple, le chapitre 10, Le système musculaire, réduit le nombre de muscles présentés, comme certains des muscles squelettiques.
        • Les discussions cliniques et les notes cliniques dans Fondamentaux de l'anatomie et de la physiologie ont été rendus plus concis sans perdre aucun des sujets cliniques clés (diabète, sida, cancer, etc.).
        • Terminologie clinique choisie, dans le matériel de fin de chapitre dans Fondamentaux de l'anatomie et de la physiologie, a été éliminé.
        • Les sections Vieillissement vers la fin des chapitres ont été supprimées.
        • Les sections Focus à la fin de certains chapitres (Focus : Nerfs crâniens par exemple) ont été supprimées.
        • Programme artistique et photo primé :
          • Art composé offre aux étudiants plusieurs vues de la même structure, en associant généralement un dessin des illustrateurs médicaux Bill Ober et Claire Garrison à une photographie de cadavre prise par le célèbre photographe biomédical Ralph Hutchings. Cette approche permet aux étudiants de comparer les interprétations des illustrateurs avec des photos des structures réelles telles qu'elles pourraient apparaître dans le laboratoire ou la salle d'opération.
          • Illustrations macro à micro aidez les élèves à combler le fossé entre les structures familières et inconnues du corps en séquence des vues anatomiques de structures entières à leurs plus petites parties. Une illustration typique pourrait combiner un diagramme d'orientation simple, indiquant où un organe, par exemple, est situé dans le corps humain avec une grande peinture vive de l'organe, une vue en coupe correspondante et une photomicrographie.
          • Des outils de navigation permettant de gagner du temps :
            • Liens conceptuels, signalés par des icônes de maillons de chaîne bleus, alertent les élèves sur le matériel qui est lié à, ou s'appuie sur, des discussions précédentes. Chaque lien renvoie les élèves à un numéro de page afin qu'ils puissent rapidement revoir le matériel pertinent d'un chapitre précédent.
            • Localisateurs de références de figures apparaissent à côté de chaque référence de figure dans le récit. Ces points rouges visibles mais discrets aident les élèves à reprendre la lecture après avoir vu un tableau ou une figure.
            • Un système d'apprentissage de fin de chapitre à trois niveaux aide à renforcer la confiance et la compréhension des élèves grâce à une progression logique des questions factuelles aux problèmes conceptuels aux exercices analytiques. La variété des questions donne également aux instructeurs une flexibilité dans l'attribution des devoirs à partir du texte. Le système d'apprentissage à trois niveaux est réalisé à travers des exercices de révision dans le guide d'étude imprimé et sur Martini Online.
            • Le site compagnon offre aux étudiants un accès rapide et pratique à une multitude d'exercices de révision interactifs, de quiz de chapitres et de liens de référence. Un abonnement de 18 mois est inclus avec chaque nouvelle copie du texte. Pour plus d'informations, visitez www.aw-bc.com/martini
            • NOUVEAU! Le CD-ROM Interactive Physiology ® 10-System Suite (IP-10) est emballé avec chaque nouvelle copie du texte. Ce CD-ROM mis à jour comprend désormais le 10e module tant attendu sur le système immunitaire.
            • De puissants CD-ROM de ressources pour les instructeurs faire gagner aux instructeurs un temps précieux pour la préparation des cours. Les quatre CD-ROM de l'emballage contiennent tous les illustrations et tableaux du manuel, avec et sans étiquettes, aux formats JPEG et PowerPoint ®. Sont également inclus des conférences PowerPoint entièrement personnalisables contenant des illustrations et du texte pour chaque chapitre ainsi que des animations de physiologie interactive dans un format prêt à être utilisé pour les présentations de conférences.

            Biologie (BIO)

            Les étudiants de ce cours exploreront les aspects suivants de la biologie : l'organisation de la vie, le développement des organismes vivants, la transmission des traits, l'évolution, le comportement et l'écologie. Ce cours est destiné aux diplômes non scientifiques. BIO 100 ne doit pas être pris avec BIO 110 ou BIO 111.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Analyser les caractéristiques de la vie telle qu'elle est actuellement comprise.
            Reliez les caractéristiques de la vie au niveau d'existence le plus simple : la cellule unique.
            Expliquer divers modes de reproduction chez les plantes et les animaux.
            Évaluer diverses techniques de contrôle de la population.
            Explorez le mécanisme par lequel les traits sont transmis du parent à la progéniture.
            Résumez les causes et les effets de divers types de mutations.
            Retracez l'histoire du concept moderne d'évolution.
            Enquête sur le système de classification des plantes et des animaux.
            Interpréter le comportement comme une illustration du concept moderne d'évolution.
            Relier les sources et les effets des polluants à la qualité de l'environnement.
            Démontrer une compréhension des expériences de laboratoire en ce qui concerne les concepts biologiques présentés dans les compétences ci-dessus.

            Désignation de l'objectif d'apprentissage universitaire du collège : Raisonnement scientifique (SI)

            Conditions préalables: REA 050 ou ENG 099 ou REA 075. Des résultats appropriés aux tests de classement peuvent être acceptés.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Ce cours propose une introduction à l'étude de la conception du monde naturel et des interactions entre l'homme et son environnement.Il comprend une enquête sur l'impact des activités humaines sur la biodiversité, les ressources naturelles, la disponibilité de l'énergie et la contamination de l'environnement. Les enjeux scientifiques, économiques et sociaux qui contribuent aux problèmes environnementaux sont également examinés. Les principes, politiques et programmes de durabilité sont explorés aux niveaux local, national et mondial. Ce cours est un cours au choix conçu pour les majors non scientifiques.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Décrire les composants du monde naturel et analyser leurs relations les uns avec les autres.
            Décrire la dynamique des populations de différentes espèces, à l'exclusion des humains dans la biosphère.
            Expliquez les effets que les activités humaines ont sur la capacité de la Terre à maintenir la biodiversité et les ressources naturelles.
            Décrire la relation entre la dynamique de la population humaine et les changements environnementaux.
            Analyser les alternatives énergétiques disponibles pour répondre aux demandes de la population humaine sur les ressources naturelles du monde.
            Identifier les politiques locales, nationales et mondiales qui ont un impact sur la durabilité des ressources naturelles et de la biodiversité.
            Identifier les pratiques durables qui peuvent aider à atténuer les problèmes environnementaux mondiaux.
            Décrire l'effet du développement économique et des conflits sur l'impact environnemental.
            Démontrer les compétences de laboratoire nécessaires pour mesurer et analyser les paramètres environnementaux.
            Démontrer une compréhension des expériences de laboratoire en ce qui concerne les concepts écologiques.

            Désignation de l'objectif d'apprentissage universitaire du collège : Compréhension globale (GU), Raisonnement scientifique (SI)

            Conditions préalables: REA 050 ou ENG 099 ou REA 075. Des résultats appropriés aux tests de classement peuvent être acceptés.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            La biologie générale I est conçue pour les majors en biologie, sciences naturelles et domaines connexes. Ce cours initie les étudiants aux principes généraux de la biologie, en mettant l'accent sur la structure et la fonction cellulaires, la biologie moléculaire, la génétique et l'évolution. On s'attend à ce que les étudiants développent des compétences dans l'utilisation de la méthode scientifique comme outil de résolution de problèmes.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Utiliser la méthode scientifique pour résoudre des problèmes.
            Décrire la structure chimique des molécules biologiques.
            Relier la structure moléculaire à la fonction biologique.
            Décrire la structure des cellules procaryotes et eucaryotes.
            Relier la structure cellulaire à la fonction cellulaire.
            Expliquer les processus par lesquels les systèmes vivants convertissent l'énergie solaire en énergie chimique utilisable.
            Identifier le rôle du matériel génétique dans la transmission des caractères de génération en génération.
            Relier la variabilité de la transmission du matériel génétique à l'évolution biologique.
            Critiquer les théories actuelles sur l'origine de la vie sur Terre.
            Accéder, interpréter et évaluer la littérature scientifique primaire évaluée par des pairs.
            Démontrer une capacité à utiliser les compétences modernes de laboratoire de biologie.
            Démontrer une capacité à appliquer des concepts biologiques à sa vie.

            Désignation de l'objectif d'apprentissage universitaire du collège : Raisonnement scientifique (SI)

            Conditions préalables: (REA 050 ou ENG 099 ou REA 075) et (MAT 040 ou MAT 050). Les résultats des tests de classement appropriés peuvent être acceptés.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            La biologie générale II est conçue pour les majors en biologie, sciences naturelles et domaines connexes. Ce cours se concentre sur la structure, la fonction et la diversité des organismes en mettant l'accent sur leurs relations évolutives et écologiques.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Relier la classification taxonomique à l'évolution biologique.
            Décrire les modèles et les processus du développement embryologique chez les animaux.
            Relier la structure à la fonction dans les systèmes d'organes animaux.
            Relier les modes de reproduction à la classification des principaux phylums de plantes.
            Caractérisez les caractéristiques d'organismes sélectionnés dans le Royaume des champignons.
            Démontrer la nature polyphylétique du Royaume Protista.
            Caractériser l'importance évolutive et écologique des bactéries.
            Discuter de l'impact des virus sur les organismes.
            Interpréter l'importance écologique des organismes au sein de divers taxons.
            Accéder, interpréter et évaluer la littérature scientifique primaire évaluée par des pairs.
            Démontrer une capacité à utiliser les compétences modernes de laboratoire de biologie.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Field Ecology est conçu principalement pour les majors en biologie, sciences naturelles et domaines connexes, mais est ouvert aux étudiants de toutes les majors. Ce cours initie les étudiants aux principes généraux de l'écologie de terrain concernant les habitats terrestres, aquatiques et marins. L'accent sera mis sur les problèmes de conservation régionale, les concepts de biodiversité, les interactions et adaptations végétales et animales, les effets des perturbations humaines sur la flore et la faune indigènes et les techniques de recherche sur le terrain. Les étudiants doivent développer et appliquer des compétences dans la recherche sur le terrain et dans l'utilisation de la méthode scientifique.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Appliquer la méthode scientifique pour tester des hypothèses.
            Développer et appliquer les compétences utilisées pour identifier, étudier et étudier les plantes et les animaux sur le terrain.
            Décrire les tendances locales, régionales et mondiales de la biodiversité.
            Décrire les processus et mécanismes qui peuvent affecter la biodiversité aux échelles locale, régionale et mondiale.
            Développer une appréciation de la valeur écologique et économique des habitats biologiquement diversifiés.
            Développer une appréciation de la valeur des perspectives diverses dans un cadre multiculturel.

            Conditions préalables: (REA 050 ou ENG 099 ou REA 075) et (MAT 040 ou MAT 050). Les résultats des tests de classement appropriés peuvent être acceptés.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Le premier cours d'une séquence de deux semestres qui couvre la structure et la fonction de base du corps humain en utilisant une approche systémique. Les principaux sujets abordés comprennent la chimie biologique, la biologie cellulaire, l'histologie, le système tégumentaire, le système squelettique, le système musculaire et le système nerveux. Le travail de laboratoire comprend la dissection, la microscopie, les modèles et la démonstration expérimentale des concepts abordés en classe. La dissection des spécimens animaux conservés est requise. Ce cours est conçu principalement pour les étudiants se spécialisant dans les domaines des soins infirmiers ou paramédicaux. REMARQUE : BIO 110 (introduction à la biologie I) est suggéré, mais pas obligatoire, avant de vous inscrire à Human Anatomy & Physiology I.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Démontrer l'utilisation correcte de la terminologie anatomique de base.
            Décrire comment le corps utilise les systèmes de rétroaction pour maintenir l'homéostasie.
            Appliquer les concepts chimiques de base à l'étude de la physiologie humaine.
            Comparez les principales molécules organiques présentes dans le corps humain et décrivez leurs fonctions.
            Relier l'ultrastructure cellulaire aux diverses fonctions remplies par la cellule.
            Comparez les principaux tissus du corps humain et associez leur structure et leur emplacement à des fonctions spécifiques.
            Décrivez comment la structure de la peau contribue à sa fonction.
            Décrire l'organisation et la fonction du système squelettique.
            Classez les articulations selon leur structure et leur fonction.
            Analysez l'ultrastructure du muscle squelettique et expliquez le mécanisme de la contraction musculaire.
            Démontrer une compréhension de la physiologie de la génération et de la propagation de l'influx nerveux.
            Analyser la structure et la fonction de la moelle épinière et des nerfs rachidiens.
            Analyser la structure et la fonction du cerveau et des nerfs crâniens.
            Démontrer une compréhension du fonctionnement du système nerveux autonome pour maintenir l'homéostasie.
            Relier la structure et la localisation des différents récepteurs sensoriels à la perception de sensations spécifiques.
            Démontrer une capacité à exécuter des compétences de laboratoire modernes, y compris la dissection et la microscopie.
            Recueillir et analyser des données expérimentales, formuler des conclusions appropriées et compiler des rapports de laboratoire.
            Appliquer les concepts appris dans ce cours à sa santé personnelle.

            Désignation de l'objectif d'apprentissage universitaire du collège : Raisonnement scientifique (SI)

            Conditions préalables: MAT 050 ou MAT 060. Des résultats appropriés aux tests de classement peuvent être acceptés.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Le deuxième cours d'une séquence de deux semestres qui couvre la structure et la fonction de base du corps humain en utilisant une approche systémique. Les principaux sujets abordés comprennent les systèmes endocrinien, cardiovasculaire, lymphatique, respiratoire, digestif, urinaire et reproducteur, ainsi que l'immunité, le métabolisme et l'homéostasie des fluides, des électrolytes et des acides-bases. Le travail en laboratoire comprend la dissection, la microscopie, les modèles et la démonstration expérimentale des concepts abordés en classe. La dissection des spécimens animaux conservés est requise. Ce cours est conçu principalement pour les étudiants se spécialisant dans les domaines des soins infirmiers ou paramédicaux. REMARQUE : La pré-requis nécessite une note de « C » ou mieux.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Évaluer le rôle des hormones dans la régulation des fonctions corporelles.
            Catégoriser les composants du sang et décrire leurs fonctions.
            Démontrer une compréhension de l'anatomie et de la physiologie cardiaques.
            Relier la structure des vaisseaux sanguins à l'hémodynamique du flux sanguin.
            Examiner la structure et la fonction du système lymphatique.
            Analysez le fonctionnement du système immunitaire pour défendre le corps contre la maladie.
            Démontrer une compréhension de l'anatomie et de la physiologie respiratoires.
            Démontrer une compréhension de l'anatomie et de la physiologie digestives.
            Analysez comment les principales voies métaboliques sont utilisées par le corps.
            Examiner le rôle du système urinaire dans le maintien de l'homéostasie.
            Évaluez la capacité du corps à maintenir l'homéostasie des fluides, des électrolytes et des acides-bases.
            Reliez la structure du système reproducteur masculin à sa fonction.
            Reliez la structure du système reproducteur féminin à sa fonction.
            Démontrer une compréhension de la conception, de la grossesse, du développement embryonnaire et fœtal, y compris une introduction à l'hérédité humaine.
            Démontrer une capacité à exécuter des compétences de laboratoire modernes, y compris la dissection et la microscopie.
            Recueillir et analyser des données expérimentales, formuler des conclusions appropriées et compiler des rapports de laboratoire.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Une étude pratique du règne animal, en mettant l'accent sur les relations évolutives, la forme et la fonction, et les interactions des animaux avec leur environnement. REMARQUE La pré-requis BIO 111 est recommandée mais pas obligatoire.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Intégrer la théorie de l'évolution dans l'étude de la phylogénie des animaux.
            Distinguer, par la biologie comparée, les grands groupes d'animaux.
            Énumérez et décrivez les caractéristiques distinctives du Royaume Animalia, y compris une comparaison des embranchements Porifera, Cnidaria, Platyhelminthes, Nematoda, Mollusca, Annelida, Arthropoda, Echinodermata et Chordata.
            Décrire les caractéristiques, la biologie comparative et les relations évolutives des classes de vertébrés existantes.
            Décrire la physiologie des organismes dans chacun des principaux groupes phylétiques.
            Démontrer les compétences requises pour l'examen microscopique des tissus/échantillons animaux et la dissection macroscopique des animaux.
            Accédez, interprétez et évaluez la littérature primaire évaluée par des pairs en sciences zoologiques.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Une enquête sur les principaux groupes de plantes en mettant l'accent sur la structure de base, la fonction, les modèles de reproduction, les contributions biologiques, le développement et les relations évolutives au sein de chaque groupe. REMARQUE La pré-requis BIO 111 est recommandée mais pas obligatoire.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Décrire l'anatomie, la morphologie et la physiologie des plantes comparatives de base.
            Décrire et reconnaître les caractéristiques distinctives de divers groupes au sein du règne végétal, notamment les bryophytes, les fougères et leurs alliés, les gymnospermes et les angiospermes.
            Discutez des principales avancées évolutives dans la forme et la fonction des plantes.
            Décrire les cycles de vie des algues représentatives, des bryophytes, des fougères et des fougères alliées, des gymnospermes et des angiospermes et faire le lien avec les principales avancées évolutives des plantes et des organismes apparentés.
            Expliquez l'importance de la botanique en tant que science passée, présente et future.
            Décrire les concepts et la théorie relatifs à l'écologie végétale moderne.
            Démontrer les compétences en laboratoire et sur le terrain requises pour l'examen et l'identification des tissus végétaux et des spécimens.
            Accéder, interpréter et évaluer la littérature scientifique primaire évaluée par des pairs.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            Il s'agit d'un cours d'un semestre couvrant les principes de base de la nutrition humaine et leur application au maintien de la santé et du bien-être tout au long de la vie. Il est conçu pour répondre aux exigences de certains programmes paramédicaux et infirmiers, et est donc enseigné par un diététicien/nutritionniste agréé par le Commonwealth de Pennsylvanie. Les exigences alimentaires essentielles sont introduites ainsi que l'anatomie et la physiologie digestives. Les sources alimentaires, la chimie et la digestion des protéines, des glucides et des graisses sont discutées. Les apports recommandés en vitamines et minéraux sont couverts, y compris les effets néfastes d'apports déficients ou toxiques. Les problèmes d'équilibre énergétique et les problèmes cliniques associés à une mauvaise nutrition sont pris en compte. Les étudiants sont tenus de remplir une évaluation nutritionnelle en ligne de leur apport quotidien en nutriments.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Analysez les besoins en nutriments pour un style de nutrition sain et équilibré.
            Effectuer et interpréter une analyse nutritionnelle électronique.
            Reliez les nutriments de base aux diverses directives alimentaires établies.
            Interpréter les effets des carences nutritionnelles et des mégadoses.
            Démontrer une compréhension du bilan énergétique et des problèmes associés au bilan énergétique.
            Reconnaître les affections et les maladies qui peuvent exposer les patients/clients à des risques nutritionnels.

            3 crédits 3 heures de cours hebdomadaires

            Introduction à la microbiologie est conçu pour examiner la biologie des micro-organismes et leur importance pour l'existence humaine. Les structures cellulaires, les voies métaboliques et les stratégies de vie seront étudiées. Les rôles des micro-organismes dans les maladies, le génie génétique et l'environnement seront également abordés. Le cours est conçu pour les étudiants du programme Science for the Health Professions.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Examiner les relations évolutives entre les micro-organismes et les macro-organismes.
            Décrire la biologie cellulaire des organismes unicellulaires.
            Analyser l'impact des micro-organismes sur l'homme.
            Analyser les stratégies de vie de diverses cellules bactériennes.
            Appliquer les techniques standard pour l'étude des micro-organismes en laboratoire.
            Appliquer les compétences de laboratoire standard pour identifier les bactéries inconnues.
            Décrire les propriétés du matériel génétique des bactéries et des virus.
            Expliquer le rôle des micro-organismes dans le génie génétique.
            Examiner le rôle des micro-organismes dans la maladie.
            Décrire les diverses stratégies utilisées pour lutter contre les maladies infectieuses.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            2 heures de laboratoire hebdomadaires

            La microbiologie générale est destinée aux matières mathématiques, sciences naturelles. Ce cours fournira une introduction au concept de base de l'évolution microbienne, de la physiologie, de l'écologie, de la génétique et de la pathogenèse. Ce cours répond aux compétences décrites dans l'accord d'articulation à l'échelle de l'État de Pennsylvanie pour la préparation en microbiologie.

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Décrire les caractéristiques et les classifications de divers groupes de microbes, y compris les bactéries, les archées, les protistes, les champignons, les helminthes, les prions, les virus et les vitoïdes.
            Décrire la structure et la fonction de la structure cellulaire des procaryotes et des eucaryotes.
            Décrire les voies métaboliques utilisées par les procaryotes, y compris les voies glycolytiques, la fermentation, la respiration et la photosynthèse.
            Décrire les méthodes de reproduction procaryote et interpréter une courbe de croissance bactérienne.
            Décrire l'expression, la régulation et le transfert des gènes chez les procaryotes.
            Expliquer les stratégies d'infection virale et de réplication.
            Expliquez les grandes étapes de l'évolution de la vie sur Terre.
            Décrivez les relations symbiotiques que les microbes ont avec d'autres organismes, y compris le mutualisme, le parasitisme et le commensalisme.
            Expliquer le rôle des microbes dans les cycles biogéochimiques et la production de matériaux commercialement et médicalement importants.
            Examiner le rôle des micro-organismes dans la maladie.
            Accéder, interpréter et évaluer la littérature scientifique primaire évaluée par des pairs.
            Démontrer des pratiques de laboratoire sûres et des compétences dans l'utilisation de procédures aseptiques pour la manipulation sûre des microbes vivants.
            Utiliser des techniques de laboratoire pour identifier un organisme « inconnu ».
            Appliquer les techniques standard utilisées pour l'étude des micro-organismes en laboratoire.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            3 heures de laboratoire hebdomadaires

            La génétique examine comment l'information moléculaire est liée à l'apparence et au comportement des êtres vivants et comment cette information est transférée d'un organisme à un autre. Les sujets de cours comprennent la génétique mendélienne, la réplication de l'ADN, l'expression des gènes, la structure chromosomique, la génétique des populations, l'évolution et les techniques de laboratoire actuelles utilisées pour étudier le matériel génétique et l'hérédité dans les organismes vivants. Ce cours répond aux compétences décrites dans l'accord d'articulation de programme à programme à l'échelle de l'État de Pennsylvanie en biologie pour la préparation en génétique et est conçu pour les étudiants en mathématiques et sciences naturelles (MNS).

            Après avoir réussi ce cours, les étudiants devraient être capables de :
            Relier les principes de la génétique mendélienne aux mécanismes moléculaires sous-jacents de l'hérédité.
            Appliquer les principes de la génétique mendélienne aux croisements génétiques.
            Décrire comment les séquences d'acides nucléiques (génotype) se rapportent aux caractéristiques physiques et aux capacités d'un organisme (phénotype).
            Examinez les processus de réplication de l'ADN, de mitose et de méiose et comment ces processus entraînent une variation génétique entre les organismes.
            Décrire la structure des chromosomes et comment l'information génétique des organismes est conditionnée.
            Relier les principes génétiques au processus d'évolution.
            Décrire et appliquer les modèles génétiques actuels d'hérédité dans les populations.
            Examiner les techniques, l'analyse et la manipulation génétiques et génomiques modernes.
            Appliquer les techniques de laboratoire standard utilisées en génétique, y compris la production et l'analyse de croisements génétiques, l'étude microscopique des chromosomes, l'isolement de l'ADN, l'électrophorèse, la manipulation et l'analyse génétique des microbes, les digestions de restriction et la transformation bactérienne.
            Concevoir, réaliser et évaluer un croisement génétique.

            4 crédits 3 heures de cours hebdomadaires
            3 heures de laboratoire hebdomadaires

            901 S.Media Line Rd, Media, PA 19063 - Copyright 2020-2021 Tous droits réservés


            Glossaire : Ti - Tz

            Pour la plupart des phrases commençant par des mots directionnels, par exemple. "postérieur", "dorsal", "externe", etc., ou certains termes anatomiques génériques, par exemple., "vena", regardez sous le mot suivant dans la phrase. Cependant, notez que cette convention n'est pas utilisée avec une cohérence complète dans ce glossaire.

            A | B | C | D | E | F | G | H | je | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

            Tibia le plus gros et le plus médial des deux os de la jambe inférieure. Voir l'image de Bison tibia ci-dessous. Image © Prof. Larry Todd, de Colorado State Univ. Utilisé avec autorisation.

            Trochlée tibiale comme son nom l'indique, une trochlée à l'extrémité proximale de l'astragale qui permet à la cheville de tourner antéropostérieurement sur l'extrémité du tibia.

            Tibiale l'astragale, l'un des tarses proximaux (os de la cheville). Primitivement, il relie le tibia aux tarses distaux, en particulier le naviculaire. Le terme tibia n'est pas souvent utilisé, sauf pour les tétrapodes du Paléozoïque et dans certains ouvrages vétérinaires. Il peut y avoir ou non une distinction entre le tibial et l'astragale, car certains chercheurs soutiennent que l'astragale dérive d'une fusion du tibial, de la centrale proximale et de l'intermedium. Un autre synonyme est astragale, est utilisé dans le travail médical.

            Tibiotarse Chez les oiseaux, l'unité fusionnée comprenant le tibia, le péroné et (peut-être) certains éléments tarsiens.

            Tiffanian L'un des âges des mammifères terrestres d'Amérique du Nord (NALMA) correspondant à peu près au Paléocène supérieur et daté d'environ 58-62 Ma. Le Tiffanien est souvent subdivisé en sous-étages Tiffaniens I à IV.

            Tillite généralement d'origine glaciaire. Amas de débris rocheux non consolidés, mal triés, laissés par l'action glaciaire ou le gaspillage de masse (glissement de terrain, inondation, avalanche, etc.) d'une autre nature. Image à partir de diapositives de géologie physique, Steven Dutch, U. Wisconsin -- Green Bay. Le tas de roche d'origine est jusqu'à, faisant généralement partie d'une haie de roche laissée par un glacier, c'est à dire. une moraine. Il peut être laissé au terminus d'un glacier, auquel cas on l'appelle un moraine terminale. Alternativement, il peut s'agir d'un matériau meuble repoussé à mesure que le glacier avance, un moraine latérale. Considéré comme un type de roche, cela s'appelle la tillite. Lorsque la tillite s'est complètement consolidée et (généralement) est gommée avec des particules de la taille de l'argile, elle peut être appelée diamictite.

            Tithonien le dernier âge de la jurassique Jurassique tardif), 151-144 Mya.

            Tiumpampa une ville de Bolivie. Voir Formation Sainte-Lucie.

            Processus des tomes un processus terminal d'améloblastes qui oriente et contrôle la croissance des prismes d'émail dans les dents en développement des mammifères. Voir l'image sur Les dents.

            Tomiumle tranchant du bec chez les oiseaux. Les oiseaux rapaces ont souvent un dent tomiale, une zone pointue du tomium qui fonctionne un peu comme un canidé, voire un carnassier.

            Formation de la rivière Tongue Voir la formation Bullion Creek.

            Couple Une définition abrégée pourrait être "la force multipliée par la distance". Dans un système rigide, le couple exercé par une force par rapport à tout point de référence est la distance entre le point de référence et le point où la force est appliquée multipliée par la composante de la force normale à la ligne qui les sépare. Plus précisément, il s'agit d'une quantité vectorielle d'amplitude égale à ce produit et de direction égale à la direction de la force normale à la ligne entre le point de référence et le point où la force est appliquée. En anglais, imaginez que Hamlet tient le crâne de Yorik tout droit sorti de son corps. Le couple exercé par le crâne de Yorik sur l'épaule d'Hamlet est la longueur du bras d'Hamlet multipliée par le poids du crâne de Yorik. Notez que si le crâne est levé ou abaissé, le couple diminue. La distance reste la même, mais les forces dirigées normales (c. Lorsque Salomé tient la tête de Jean-Baptiste directement au-dessus de sa tête, le couple sur son épaule est proche de zéro car la force est dirigée le long de la ligne de son bras, plutôt qu'à 90 degrés (cos(90) = 0), lui permettant d'exécuter la danse sinueuse et érotique des sept voiles, qu'Hamlet ne pouvait pas gérer.

            Stade TorrejonianUn stade de mammifère terrestre nord-américain (62-59 Mya), correspondant au Moyen Époque Paléocène ou l'âge sélandien.

            Torse chez les tétrapodes aquatiques, la section du corps fournissant un mouvement ondulatoire. Chez les mammifères aquatiques, les vertèbres lombaires et les vertèbres lombaires du thorax, du sacrum et de la queue. Voir Buchholtz 1998).

            Torus [1] une forme de beignet [2] Une élévation osseuse ou une protubérance de l'os normal. Par exemple, le gonflement observé sur le palais supérieur derrière les dents de devant ou sous la langue à l'intérieur de la mâchoire inférieure. CIGNA.com - News & Learning : Glossaires.

            Totipalmé de pattes d'oiseau, ayant les 4 doigts, y compris l'hallux, contenus dans une seule toile.

            Trabécules Au début du développement, deux paires de tiges cartilagineuses se forment parallèlement à la notocorde dans le crâne : les trabécules antérieures et les paracordes postérieures. Ceux-ci constituent la base du développement de la boîte crânienne. Voir schéma sur La boîte à cerveau.

            Trabéculaire appliqué à l'os et aux matériaux apparentés : os spongieux, par opposition à l'os périosté lamellaire, acellulaire ou, plus généralement, OS cortical. L'os trabéculaire est généralement caractérisé comme un solide cellulaire ou une mousse.

            Trans-facteurs agissants facteurs, généralement considérés comme des protéines, qui se lient à la séquences agissant en cis pour contrôler l'expression des gènes. Voir Éléments agissant en Cis et Facteurs agissant en transaction.

            Transduction La transduction du signal est très chaude avec nos frères moléculaires en ce moment. Il fait référence à la traduction biochimique ou biophysique d'informations d'un type de signal à un autre. Pour un exemple plus physiologique, voir L'oreille.

            Transgression périodes de haut niveau de la mer, lorsque l'eau de mer a inondé des régions auparavant terrestres. Le contraire de la régression.

            Transversal un terme directionnel quelque peu déroutant indiquant une extension à angle droit par rapport à un autre axe. Lorsqu'il est utilisé sans référent clair, il décrit généralement une structure s'étendant perpendiculairement au grand axe du corps médiolatéralement (pas dorsoventralement). Dans la dentition des mammifères, où toute la terminologie est plus difficile, "transversal" se réfère généralement à l'extension linguobuccale. Ainsi, les dents « transversalement comprimées » signifient des dents fines en forme de lame, même si nous parlons d'incisives, dans lesquelles cela indiquerait une compression antéro-postérieure car elles sont à l'avant de la bouche.

            Bride transversale (ou processus)du ptérygoïde. Un processus latéral du ptérygoïde, un os palatin. Voir image.

            Processus transversal des vertèbres, un processus latéral de l'arc neural qui porte les articulations des côtes. Voir schéma à la diapophyse. Peut-être, en tout cas. Il a également été dit que ce terme a été utilisé pour tant de structures vertébrales non homologues qu'il n'a aucune signification fixe.

            Septum transversal La cloison fibreuse qui sépare le péricardique et pleuropéritonéal cavités de la coelome. Le septum transverse est envahi par le diverticule hépatique qui se différencie en foie. La paroi postérieure (ou ventrale selon les organismes) du septum devient alors la séreuse couvrant le hépatique tissus.

            Fissure ventrale transversale dans la boîte crânienne des tétrapodes basaux, une fissure ventrale transversale est le dernier vestige de la division sarcoptérygienne profonde du cerveau en deux moitiés séparées otoccipitale et sphénéthmoïde (postérieure et antérieure).

            Trapèze en ostéologie des mammifères, celui des carpes distaux, normalement associé au Mc I et au scaphoïde. Voir l'image à unciform.

            trapèze en ostéologie chez les mammifères, celui des carpes distaux, normalement associé au Mc II, au scaphoïde et à la centrale (médiale). Voir l'image à unciform.

            Âge Tremadoc Le premier âge de la période ordovicienne, 488-479 Mya. Voir Tremadoc.

            Tranchant de dentition, pointu, coupant. Parfois, au sens figuré, nettement défini.

            Période du Trias La première période du Mésozoïque, 248-206 Mya. Le début du Tertiaire (248-242 Mya) comprend les âges Induan et Olenekian. Le Tertiaire moyen (242-227 Mya) fait référence à la Anisienne et ladinien Âge. Le Tertiaire supérieur (227-206 Mya) comprend le Carnien, le Norien et le Rhétien Âge.

            molaire tribosphénique Voir Molaires.

            Triceps un muscle du membre antérieur. Le triceps prend naissance sur l'humérus proximal, l'omoplate et la coracoïde. Il s'insère sur le processus de l'olécrâne du cubitus et agit pour étendre la partie inférieure du membre.

            Tubercule triceps un tubercule qui fait saillie latéralement du côté latéral de l'humérus, juste en dessous de la tête proximale et sert en quelque sorte de point de rassemblement pour combiner les fibres musculaires contribuant au muscle triceps.

            Nerf trijumeauNerf crânien V. Appelé « trijumeau » car il a typiquement trois branches qui peuvent sortir de la boîte crânienne séparément : les branches maxillaire, mandibulaire et ophtalmique. La branche maxillaire fournit les nerfs sensoriels au palais et aux dents. La branche mandibulaire porte à la fois les nerfs moteurs et sensitifs de la mâchoire inférieure, ainsi que le tenseur du tympan. La branche ophtalmique, chez les mammifères, transporte les informations sensorielles du visage, en particulier la zone autour des yeux et du nez. Voir Tronc cérébral et nerfs crâniens.

            Encoche du trijumeau une encoche sur la face antérieure du prootique (c'est-à-dire à l'avant de la capsule otique) où le nerf trijumeau (Vth) sort de la boîte crânienne. Voir Vue d'ensemble de Braincase.

            Trigone La dent de base à 3 cuspides des premiers mammifères est l'unité triangulaire principale de la molaire tribosphénique supérieure. Le trigone est défini par ses principales cuspides aux sommets : le protocone (lingual), métacône distal ou postérieur) et le paracone (mésial ou antérieur). Voir Molaires.

            trigonide L'unité triangulaire principale de la molaire tribosphénique inférieure. Le trigonide est défini par ses principales cuspides aux sommets : le protoconide (buccal), métaconide (distolingue) et le paraconide (mésiolingue). Voir la figure au talonide. Voir également, Molaires.

            Trilobé ayant trois lobes.

            Canal trioosseux passage à travers la ceinture pectorale formée par le coracoïde, l'omoplate et la furcule. Chez les oiseaux, c'est la voie par laquelle le tendon supracoracoïde s'insère sur la face dorsale de l'humérus. Le canal agit ainsi comme le bloc par lequel passe le tendon et qui convertit la traction ventrale de la contraction musculaire en une force dirigée dorsalement sur l'humérus.

            Triploblastes Animaux possédant trois couches germinales de base : ectoderme, mésoderme et endoderme. En pratique, cela inclut toutes les formes connues à l'exception des éponges, des cnidaires, des cténophores, des vers acoélomates (probablement) et des formes d'Ediacaran.

            Tripus l'un des osselets de l'appareil wébérien. Le tripus est en contact avec la vessie natatoire et se déplace en réponse aux changements de volume dans la vessie natatoire lorsqu'il réagit aux sons externes. À son tour, il s'articule avec l'intercalaire (= interclaraire ?) leçon 6. Voir également image au claustrum.

            Triramous ayant trois branches.

            Tritor (adjectif, tritoral) dans les Holocephali, les zones hyperminéralisées (éméloïdes) des plaques dentaires correspondant à mais pas nécessairement homologues) des couronnes dentaires individuelles.

            Trochanter une tubérosité proéminente (surtout ? seulement ?) sur le fémur qui fournit un site d'attache pour les muscles.

            Trochanter, antérieur [1] (du fémur) probablement le même que le petit trochanter. [2] (du péroné) probablement le même que le tubercule illiofibularis.

            Étagère trochantérienne voir figure.

            Trochlée une zone osseuse en forme de bobine qui fournit une zone articulaire lisse pour la rotation sur un autre os. Par exemple, la trochlée sur l'humérus distal s'articule avec l'ulna proximal. De très bonnes photos d'une trochlée (la trochlée tibiale) se trouve à Protocetidae.

            Nerf trochléaire Nerf crânien IV, qui irrigue le muscle oblique supérieur de l'œil. Voir la figure à muscles droits voir également discussion et chiffres de l'orbite du gnathostome.

            Formation de Trujillo Éocène inférieur et peut-être Paléocène supérieur du nord-ouest du Venezuela, à l'est du lac Maracaibo. Patterson 1977).

            Troncla partie principale du corps, à l'exclusion des membres, de la queue et de la tête.

            Tuberculum le processus dorsal d'une côte qui s'articule avec le diapophyse sur les arcs neuraux. La tige de la côte prend normalement naissance au niveau ou à proximité du tubercule.

            Tuberculum intermédiaire voir métastylide.

            Tubérosité une grande projection avec une surface rugueuse à laquelle les muscles, les ligaments ou les tendons sont attachés.

            Tuf un sédiment composé de particules volcaniques.

            Turbinal voir conque et Ethmoïde.

            Turbiner [1]pareil que cornets. Voir conque et Ethmoïde. [2] en forme de toupie.

            Formation de branche de Turquie Trias supérieur (Carnien ?) de Virginie. Traversodontes (Boréogomphodon), archosaures (Euscolosuchus) et d'autres, désarticulés en mudstone avec des débris végétaux. Poursuites 1992)

            Turonienun âge de la fin Crétacé Crétacé supérieur), environ 93,5 à 89,0 Mya.

            Paire de défenses chez les tétrapodes basaux, les os palatins portaient souvent une paire de dents relativement grandes, pointues et fréquemment recourbées. Cette "paire" se compose en fait d'une seule défense et d'une fosse de remplacement.

            Formation à deux médecines Crétacé supérieur (Campanien) du Montana,

            75 millions d'années. Dinosaures (y compris les œufs), ptérosaures, Dasplétosaurus. Plaine inondable avec dépôts fluviaux lacustres et excédentaires. Varricchio 2001)

            Tympanique chez les mammifères, l'os qui forme le bulle auditive.

            Taper Terme utilisé seul, ou faisant partie d'un terme composé, pour désigner un type particulier de spécimen ou de taxon.

            Type de localité Le lieu géographique de capture ou de collecte du type portant le nom d'une espèce ou sous-espèce nominale. Si le type portant le nom a été capturé ou collecté après avoir été transporté par bateau, véhicule, avion ou autre moyen humain ou mécanique, la localité type est l'endroit à partir duquel il, ou son géniteur sauvage, a commencé son voyage contre nature.

            Spécimen type le spécimen en biologie systématique auquel le nom de l'espèce est attaché. Le concept d'une espèce donnée, cependant, est basé, lorsqu'il est disponible, sur des spécimens supplémentaires en plus du type.

            Espèce type une seule espèce sur laquelle le concept d'un genre est basé généritype. Bien que de nombreuses espèces puissent être incluses dans un genre, un taxon générique est basé sur une seule espèce type.


            Neurosciences pour les enfants

            • Le chocolat et le système nerveux
            • Utilisons-nous seulement 10% de notre cerveau ?
            • Le rire et le cerveau
            • Oh dis peux-tu dire. Le cerveau et le langage
            • Nutrition et cerveau
            • Drogues « intelligentes » ?
            • Le cerveau musical
            • Le cerveau contre l'ordinateur
            • Qu'est devenu le cerveau d'Albert Einstein ?
            • Eugene O'Neill : Qu'est-ce qui s'est passé ?
            • Bâiller : pourquoi nous bâillons et pourquoi ils sont « contagieux »
            • Moononstruck : la pleine lune influence-t-elle le comportement ?
            • Synesthésie
            • Les neurosciences au cinéma
            • Cerveau "Plasticity" : Apprentissage et mémoire
            • Reconnaissance de visage

            La moelle épinière

            Le système nerveux périphérique

            Le neurone

            • Des millions et des milliards de cellules : types de neurones
            • Établir des liens : la synapse
            • Galerie des neurones
            • Les sons des neurosciences
            • La Synapse - De près et personnelle
            • Lumières, caméra, potentiel d'action
            • Glia : la cellule cérébrale oubliée
            • Produits chimiques dangereux : Neurotoxines - Source et effet
            • Neurotransmetteurs et peptides neuroactifs
            • Armes chimiques : agents neurotoxiques
            • La vitesse de conduction
            • salé quoi ? Conduction saltatoire

            Systèmes sensoriels

            • La peau et ses récepteurs sensoriels
            • La douleur et pourquoi ça fait mal
            • La dent
            • J'espionne. L'oeil
            • La rétine
            • Le parcours visuel
            • Portez-vous des lunettes? J'ai trouvé pourquoi!
            • Conseils de sécurité oculaire
            • Hear Ye, Hear Ye - L'oreille
            • Comment le nez sait - Le nez
            • C'est délicieux !
            • La COULEUR des aliments et des boissons affecte-t-elle leur goût ?

            Méthodes et techniques des neurosciences

            Les effets des médicaments sur le système nerveux

            • De l'alcool
            • Amphétamines
            • Barbituriques
            • Sels de bain
            • Caféine
            • Cocaïne
            • Extase
            • GHB
            • Champignons hallucinogènes
            • Héroïne
            • Inhalants
            • LSD
            • Marijuana
            • Nicotine
            • PCP
            • Rohypnol
            • 1,4-butanediol

            Troubles neurologiques et mentaux

            • Maladie d'Alzheimer
            • La sclérose latérale amyotrophique
            • Syndrome d'Asperger
            • Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
            • Autisme
            • Méningite bactérienne
            • Trouble bipolaire
            • Maladies et troubles oculaires courants
            • Dyslexie - Je
            • Dyslexie - II
            • Épilepsie
            • Syndrome d'alcoolisme foetal
            • Syndrome de la guerre du Golfe
            • Maladie de Huntington
            • Le plomb et le système nerveux
            • Maladie de Lyme
            • La maladie de la vache folle
            • Mercure et le système nerveux
            • Sclérose en plaque
            • Narcolepsie
            • La maladie de Parkinson
            • Polio
            • Rage
            • Syndrome des jambes sans repos
            • Schizophrénie
            • Le football et le cerveau (En route pour une blessure ?)
            • Spina-bifida
            • Accident vasculaire cérébral
            • Syndrome de la Tourette
            • Accident ischémique transitoire
            • Virus du Nil occidental
            • Virus Zika 1 | Virus Zika 2


            Voir la vidéo: meilleure explication de la sémiologie des nerfs cranien (Novembre 2021).