Informations

Pourquoi les patients VIH ont une plus grande virulence de M.tuberculosis ?


Je lis le livre de Murray Microbiology.

Quelques faits

  • M. tuberculosis est un pathogène intracellulaire.
  • Au moment de l'exposition, M. tuberculosis pénètre dans les voies respiratoires et les particules infectieuses pénètrent dans les alvéoles où elles sont phagocytées par les macrophages alvéolaires.
  • Contrairement à la plupart des bactéries phagocytées, M. tuberculosis empêche la fusion du phagosome avec les lysosomes (en bloquant la molécule de pontage spécifique, l'auto-antigène endosomal précoce 1 [EEA1]). NB probablement ici quelque chose de pertinent
  • Dans le même temps, le phagosome est capable de fusionner avec d'autres vésicules intracellulaires, permettant l'accès aux nutriments et facilitant la réplication intravacuole.
  • Les bactéries phagocytées sont également capables d'échapper à la destruction des macrophages médiée par les intermédiaires azotés réactifs formés entre l'oxyde nitrique et les anions superoxyde en catabolisant catalytiquement les oxydants qui se forment.
  • La diffusion à n'importe quel site du corps se produit le plus souvent chez les patients immunodéprimés, comme les patients infectés par le VIH.

Si vous lisez cet article, vous constaterez que les lymphocytes T CD4+ et CD8+ sont probablement les principaux médiateurs de la réponse immunitaire contre M. tuberculose. Étant donné que le VIH épuise sévèrement le nombre de lymphocytes T CD4+ (et dans une moindre mesure d'autres types de lymphocytes), il va de soi que la fréquence d'infection et la virulence seront considérablement augmentées chez ces patients.


Je pense qu'une des raisons d'une plus grande virulence est le fait que M.tuberculosis empêche la fusion du phagosome avec les lysosomes.

Je pense que cette image est peu pertinente ici

Je pense à ce qui se passe dans ces deux parties ici :

Cette réponse ne fournit pas suffisamment d'informations sur les raisons pour lesquelles il existe une plus grande virulance chez les patients VIH que chez les personnes normales. Et surtout pourquoi l'empêchement de la fusion du phagosome avec les lysosomes y conduit.


Extension à la réponse de Kanchi en utilisant le manuel Murray Microbiology

La diffusion à n'importe quel site du corps se produit le plus souvent chez les patients immunodéprimés, comme les patients infectés par le VIH. Les cellules T CD4+ et CD8+ sont les principaux médiateurs de la réponse immunitaire contre M.tuberculosis. Étant donné que le VIH épuise sévèrement le nombre de lymphocytes T CD4+ (et dans une moindre mesure d'autres types de lymphocytes), il va de soi que la fréquence d'infection et la virulence seront considérablement augmentées chez ces patients. Chez les patients infectés par le VIH et ayant un faible nombre de lymphocytes T CD4, la maladie apparaît généralement avant l'apparition d'autres infections opportunistes, est deux fois plus susceptible de se propager aux sites extrapulmonaires et peut évoluer rapidement vers la mort.